epanorthose: (H: not pleased)
Et Szut !

La filofaxymania a gagné la TYsphère allemande. Maintenant, quand je clique sur une vidéo "Filofax", une fois sur deux, c'est en allemand. Et je ne comprends pas l'allemand ! Ca fait des années que je ne comprends plus l'allemand. Je ne suis même pas sûre d'avoir un jour compris cette langue, en fait. Et pourtant, j'en ai fait de la sixième et la terminale. Et je crois me souvenir que j'ai même eu une note pas trop honteuse au bac.

Des fois, je me dis que je devrais m'y remettre. Mais, honnêtement, je ne sais pas trop par quel bout prendre cette langue. Pour l'anglais, il y a eu Friends, Internet, Harry Potter et les fics. Quelle porte d'entrée pourrais-je pousser pour l'allemand. A part, Derrick. Parce que non.

Marathons

May. 21st, 2013 07:31 pm
epanorthose: (H: you've been psyched !)
Ce week-end, c'était correction. Ce qui généralement veut dire marathon !

J'ai marathonné Bunheads dans un premier temps.

Bunheads est une série d'Amy Sherman-Palladino, la créatrice de Gilmore Girls. C'est très difficile d'avoir un avis sur cette série. Pourquoi ? Parce que c'est clairement Gilmore Girls 2. Outre le fait que l'héroïne est de façon évidente une seconde Lorelai, que l'actrice qui joue Sasha ressemble de manière flippante à Alexis Bledel, on retrouve certains acteurs (Kelly Bishop, Liza Weil, Sean Gunn), le jeu des références à la pop culture, les dialogues débités à toute allure, la petite ville idyllique, les personnages loufoques. Et même les "lalala". Le propos n'est pas exactement le même : Michelle, danseuse à Las Vegas, jeune veuve, se retrouve contrainte à vivre avec sa nouvelle belle-mère dans une petite ville (Paradise). La belle-mère est professeur de danse classique et on suit donc aussi les aventures de quatre adolescentes, apprenties ballerines. C'est chouette, ça fait du bien par là où ça passe, mais ce n'est en rien novateur.


J'ai aussi marathonné (et je continue de le faire) les vidéos de Matt sur YouTube qui critique de manière très intéressante et très intelligente tout un panel de films divers et variés. Son ton est théâtral à souhait, mais son texte est soigné (il a toutefois du mal avec la conjugaison des verbes du 2ème groupe au passé simple), documenté, référencé. J'aime beaucoup et j'apprends plein de trucs. C'est un peu ma découverte du moment les critiques ciné sur YouTube. Ainsi, j'aime également beaucoup le Fossoyeur de Films (sa vidéo sur la mythologie est très intéressante par exemple). Je m'amuse du ton outrancier d'Anthony du Ciné Raté. Ses textes sont beaucoup moins travaillés, beaucoup moins réfléchis, son vocabulaire laisse à désirer, mais sous les hurlements, les gros mots et les grands gestes se cachent tout de même un regard assez fin sur les films (il s'est spécialisé dans les daubes) qu'il découpe à la tronçonneuse.
epanorthose: (P: Tardis)

Un bot vient de me faire une déclaration d'amour. Malheureusement, ce n'était pas Darcy.


Message subliminal : il faut regarder the Lizzie Bennet diaries.

epanorthose: (H | :D)

J'avais sorti les DVD, j'étais prête à me refaire la série de Pride & Prejudice de la BBC et...

Et j'ai arrêté au bout de cinq minutes. Je suis allée sur YouTube et j'ai repris les vidéos du Lizzie Bennet diary depuis le début. Ce qui était une bonne idée parce que j'avais loupé quelques épisodes. Et tandis que je les re-regarde, j'imagine Darcy faire de même. Et j'imagine Lizzie les re-regardant et imaginant Darcy qui les regarde. Et résultat je me marre à trois niveaux.

epanorthose: (H | :D)
Quick post.

Il y a quelques temps, j'avais parlé d'une websérie trop bien recommandée par Felicia day : The Lizzie Bennet Diaries. Si vous ne regardez pas encore, il est encore temps de vous y mettre. Surtout que là, on arrive (enfin !) à la partie TROP bien de l'histoire : Darcy a fait sa déclaration foireuse.

Je viens de découvrir que l'actrice qui incarne Lydia joue dans une autre websérie : The Squaresville. C'est très différent de The LBD, plus axé sur le quotidien ordinaire de teens américains qui essaient de ne pas trop s'ennuyer dans leur petite ville de banlieue. Certes, ça n'innove pas des masses, si vous avez regardé et aimé Skins, Buffy the vampire slayer ou Angela quinze ans (et y a peut-être un peu de Daria quelque part), vous ne serez guère dépaysés, mais c'est bien fichu ! Y a de l'humour, de la tendresse, de la justesse, du décalé...


trailer-moment

epanorthose: (H: BAMF)
Au cas où vous seriez un jour confronté à une situation pareille : brûler un zombie, pas du tout une bonne idée. Apparemment, la fumée qui se dégage de la combustion goes straight dans les nuages, se transforme en pluie et en retombant sur terre ressuscite tout ce qui était mort.

Du moins, c'est qu'on peut apprendre dans Return of the living dead (1985)

Cinemassacre Production, une chaîne youtube, propose tous les deux ans une compilation de films d'horreur (et sous genres) au mois d'octobre. C'est super intéressant et ultra geeky. Ce n'est pas un genre que j'affectionne regarder parce que je n'ai pas l'estomac assez solide pour ça, mais en version digest avec commentaires, anecdotes et metatextualité, je trouve ça hautement passionnant.

C'est dans ces moments que je trouve que les geeks sont juste les êtres les plus passionnants du monde entier.

Profile

epanorthose: (Default)
epanorthose

March 2016

S M T W T F S
  12345
678 9101112
13141516171819
20212223242526
27 28293031  

Syndicate

RSS Atom

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Oct. 19th, 2017 09:39 pm
Powered by Dreamwidth Studios