epanorthose: (H: BAMF)
(Il s'agit d'un extrait de Confession d'un enfant du siècle d'Alfred de Musset pour les curieux.)

Puisque j'ai épuisé ma réserve d'épisodes de La Bonne épouse, je suis repartie en saison 1. Comme je les ai vus, il y a plus d'un an, j'ai un peu l'impression de voir des inédits. A quelques détails près, je ne me souviens pas de grand chose.

Et il y a un point qui me fait grandement froncer les sourcils : Will. Ou plutôt ce que les autres disent de Will. Ils sont nombreux à mettre Alicia en garde contre Will. Ils laissent entendre qu'il n'est pas si gentil qu'il en a l'air ; que pour grapiller un peu de pouvoir, il se retournerait contre n'importe qui ; il aurait quelques squelettes dans son placard...

Ca me surprend parce que trois saisons plus tard, on n'a toujours pas vu cet aspect-là de Will. Bien sûr, il magouille, il entourloupe, il se débrouille, mais jamais au point d'endosser le costume du gros connard. Même dans la saison actuellement diffusée, où il est inquiété par la justice, on sent bien que le dossier est bâti sur du sable, des supputations et des possibles lointains.

Je me souviens avoir même été étonnée en saison 1, de le voir aussi bien s'entendre avec Diane, de vraiment faire équipe avec elle. Il s'inquiète sincèrement de ses employés, félicite et pardonne les erreurs. Oui, surtout si c'est Alicia, mais pas que...

Le fait qu'il est amoureux d'Alicia me le fait paraître éminemment sympathique, je le reconnais. J'ai toujours aimé les personnages amoureux malheureux qui restent pourtant bienveillants. Et je les apprécie d'autant plus s'ils tombent amoureux, sans crainte pour leur virilité, d'une femme intelligente et combative.

Question, donc : que pensez-vous du personnage de Will dans La Bonne épouse ? Pensez-vous que les autres personnages ont fabulé la facette "connard" de Will ? Que les scénaristes l'ont oubliée en cours de route ? Que Josh Charles anihile totalement cette facette ?
epanorthose: (H | :D)
J'ai terminé mon marathon de La Bonne Epouse et j'ai très envie d'enchaîner sur un marathon de La Nuit des Sports.

Bien évidemment, je ne vais pas le faire. Parce que ce n'est pas sérieux. Mais quand même, j'ai envie.

I ♥ Josh Charles.
epanorthose: (H: you've been psyched !)
Damn you, The Good Wife ! Damn you !

Damn you pour être une série d'une telle densité, peuplée de personnages construits et intéressants, servie par des acteurs magistraux. Damn you pour être une série prenante, voire haletante, voire une explosion synaptique.

I don't know how to quit you, my clever good wife.
epanorthose: (H: you've been psyched !)
L'épisode 205 de The Good Wife, "VIP Treatment" a un arrière goût d'histoire déjà entendue.

Une masseuse débarque au cabinet d'Alicia, demandant spécifiquement à parler à la "bonne épouse". Elle lui révèle qu'elle vient d'être agresser dans la suite d'un hôtel prestigieux par un homme politique de première importance (prix nobel, bataille pour les droits de la femme). Tout l'épisode consiste donc à déterminer si cette histoire est vraie, si la jeune femme qui a l'habitude de faire quelques extras contre de l'argent a ici réellement été agressée, si son témoignage vaut quelque chose. La femme de l'homme politique appelle pour soutenir son mari, plaide en sa faveur : son mari fait le bien en Afrique auprès de milliers de femmes, qu'est-ce que vaut cette petite masseuse ? "My husband can do good for the world".

La masseuse, finalement, renonce à poursuivre son agresseur (parce qu'elle a bien été agressée) : elle sait qu'on ne la croira pas, qu'on ne voudra pas la croire.

Familier, non ?

L'épisode a été diffusé en octobre 2010.
epanorthose: (H: badass)
Ce matin, je me suis mise à jour dans mes séries. Une semaine loin de la civilisation, ça fait pas mal de truc à rattaper. Petites reviews pas franchement réfléchies.


- 10 things I hate about you était fun. D'autant plus fun qu'on a eu le droit à un petit cross-over étrange à la fin de l'épisode.

- The Good Wife continue à être une série de standing. Cette série doit être suivie. Elle a moins cette capacité que certaines de nous embarquer totalement à son bord, mais elle est intelligente. Ses personnages sont charismatiques, compliqués, crédibles. Et les personnages féminins ne sont pas en reste. Vraiment une série à voir.

SPN 520 )

DW, 504 + 505 )
epanorthose: (H: dramaqueen)
J'ai des fulgurances d'idées qui me traversent le disque dur, mais je n'ai pas suffisamment de RAM pour les développer...

[Il faudrait que j'écrive une entrée sur the Good wife qui me fait revoir tout mon jugement sur l'UST dans les procedural shows.]

[Il faudrait aussi que je raconte combien Legion est un odieux smashage entre Supernatural et Terminator.]

[Ce serait d'ailleurs l'occasion de mentionner la petite rétrospective SPN que je me suis faite. Qu'est-ce qu'il est enthousiasmant de remonter les fils de l'intrigue ! Et tragique aussi.]

[Et j'évoquerais peut-être de ma dernière marotte : les audiobooks.]

... vraiment pas.

Tant pis ! Une autre fois peut-être.
epanorthose: (P: Cameron)
A tous les coups.

A tous les coups, je trouve le coupable. Je pourrais me la jouer grave, dire que j'ai un sixième sens, que je me glisse sous le crâne des scénaristes par le creux de leur oreille. Je ne mettrais jamais ça en revanche sur le compte de l'instinct féminin, parce que ça n'existe pas. Imparable.

Je pourrais, mais ça serait mentir. La vérité, c'est que j'ai un truc. Un truc imparable. Le coupable est toujours l'acteur un peu connu qui n'est là que pour un épisode. Bones, Castle, NCIS et probablement les autres. Castle surtout. C'en est baillant à la longue.

En parlant de procedurals, deux choses à dire.

1) Il faut regarder The Good Wife. C'est franchement bien. C'est un procedural, mais côté cour de justice.

2) J'ai redonné une chance à the Mentalist et y a rien à faire, j'accroche pas. Tout d'abord, je n'aime pas du tout les acteurs principaux. Deuxièmement, je ne vois pas ce que ce procedural apporte au genre déjà franchement surexploité. La série reprend un peu tout et n'importe quoi chez les fourmis ses voisines. Et c'est moins bien. Pourquoi regarder The Mentalist quand on peut regarder Psych et Castle ? Surtout que Nathan Fillon et James Rodey explosent sans se fouler le fadasse Simon Baker. En même temps, c'est vrai que ce n'est pas très loyal. Il n'est pas évident de s'élever au niveau de Fillon et Rodey. I ♥ them.

Sinon, ma midinetterie du moment est une british serie Material Girl. ♥

Profile

epanorthose: (Default)
epanorthose

March 2016

S M T W T F S
  12345
678 9101112
13141516171819
20212223242526
27 28293031  

Syndicate

RSS Atom

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Sep. 22nd, 2017 08:38 pm
Powered by Dreamwidth Studios