epanorthose: (H: not pleased)
Je n'en parle plus parce que... Parce que. Disons que ça ne serait pas des entrées très intéressantes. Mais là, épisode après épisode, je m'écrase un peu plus devant mon écran. Comment est-ce possible des trucs aussi mauvais ?

De quoi je parle ?

De Doctor Who.

c'est vague et pas très précis )
epanorthose: (H: not pleased)
J'ai vu l'épisode spécial Noël de Doctor Who. Et je comprends maintenant pourquoi mon dash sur tumblr était aussi silencieux. réactions à l'épisode de Noël de DW )
epanorthose: (P: Tardis)
Je suis en train de regarder The Five(ish) Doctors Reboot et c'est juste merveilleux.

C'est un peu le contre-épisode anniversaire du 50ème anniversaire et c'est absolument grandiose ! J'ai un peu l'impression que c'est le véritable épisode anniversaire, le réel cadeau fait aux fans.

Peter Davison (5), Colin Baker (6) et Sylvester McCoy (7) essayent de se faire engager pour l'épisode anniversaire. Ils harcèlent, s'incrustent, font jouer leurs relations mais rien ne fonctionne. Et c'est un véritable délice. C'est geeky, bourré de références et de private jokes et c'est désuet et bon enfant. A voir et revoir !
epanorthose: (P: Tardis)
OK. VF = Nazi. Point de Godwin atteint.

Mais je regarde la VO (des bouts de la VO) de l'épisode anniversaire et je comprends certains passages vachement mieux maintenant (paradoxe !). Genre, les derniers mots de 10 sont "I don't wanna go". Ce à quoi 11 répond "He always says that." Eh bien maintenant je comprends que c'est une référence aux derniers mots de 10, juste avant de se régénérer en 11. Parce qu'en français, "Je ne veux pas y aller", c'était moins évident.

De même, en français, le Docteur dit qu'il a toujours voulu être un "conservateur". Ca m'a semblé un peu bizarre. Ce n'est pas vraiment un trait de son personnages qui m'avait semblé très saillant. Quelle que soit ses trois dernières incarnations. En VO, le conservateur est un "curator". Là, tout de suite, ça fait déjà plus sens. Pour mémoire, to cure = guérir.

Et je viens de comprendre le truc avec le nez que le conservateur fait. Parce que je ne comprenais pas bien pouquoi il disait "Qui sait ?" en se tapant le nez. En VO, ça a déjà plus de sens. "Who knows". D'autant plus qu'il y a un double jeu de mots. D'une, la ressemblence entre "nose" et "knows", mais aussi que "who" c'est un peu le surnom du Docteur.

Je crois que j'aime bien l'idée qu'une fois que ses treize vies sont achevées, le Docteur devienne le Curator et reprenne l'apparence d'une de ses vies antérieures. Peut-être que le Doctor est déjà le cycle suivant d'un TL précédent. Le Physician, peut-être.
epanorthose: (P: Tardis)
Je m'apprêtais à attendre que la vidéo soit mise en ligne pour regarder l'épisode anniversaire de Doctor Who. Jusqu'à ce que je tombe sur une entrée tumblr qui liste toutes les chaînes de par le monde qui diffuseraient l'épisode spé en question. France 4 était dans le lot. "Cool, me dis-je, je vais pouvoir regarder la vidéo sur internet en live streaming." Oui, je suis née dans les années 80, j'ai été ado dans les années 90, je dis "cool".

J'arrive à 20h, pour découvrir qu'il s'agit de la rediff de l'épisode final de la saison 7. Flûck. Mais cela me permet de découvrir 1) que c'est en VF ; 2) que ça rame. Et c'est alors que j'ai l'idée du siècle : j'ai un décodeur quelque part. Je le branche et je regarde l'épisode sans ramage et sans plumage français. Pendant quarante minutes, j'ai connecté, déconnecté, reconnecté l'appareil. Retournez tout mon appart', pour retrouver la carte à puce nécessairement obligatoire pour pouvoir faire fonctionner l'appareil. J'ai cherché dans tous les coins probables de mon appart. Et même quelques improbables. J'ai fini par retrouver la carte, entre le rabat et la boîte en carton du décodeur. Il était 21h. Je rebranche, reconnecte, lance la machine. Et c'est le VF. Et impossible de changer le truc. En tout cas plus comme je le faisais il y a quelques années sur l'appareil de mes parents. Dégoûtée, dégoûtante, j'ai dû me résoudre à regarder l'épisode en VF.

Et sérieux, j'ai souffert un max. Non seulement, ça fait mal aux oreilles, mais en plus ça tire vers le bas la performance des acteurs. A te faire croire que Tennant joue mal ! C'est dire ! La VF devrait être interdite. En tout cas une VF de cette médiocrité.

J'étais toute prête à aimer cet épisode. Vraiment. Tenneant et Piper qui remettent les pieds dans le TARDIS, comment ne puis-je pas être prête à aimer ? J'avoue, j'avais un peu peur : Moffat est connu pour ne pas aimer Rose et défaire tout ce que RTD a pu mettre en place durant les quatre premières saisons plus épisodes spéciaux. Si j'étais assez impatiente de voir l'épisode anniversaire, j'avais pris bien soin de nourrir aucune grande espérance.

Grand bien m'en a pris !

DW - 50th anniversaire )
epanorthose: (P: Tardis)
Je trouve que France 4 a un sens de l'à propos assez particulier. Après l'épisode du cinquantième anniversaire, ils diffusent l'épisode de la mort de 10 avec le retour manqué de Gallifrey et les adieux à tous les compagnons, dont Rose.

Ca y est Ten vient d'exploser en paillettes dorées. Eleven va arriver.

Oh. Ten. ♥

No More

Nov. 23rd, 2013 10:35 pm
epanorthose: (P: Tardis)
Mes oreilles ont saigné.

J'ai regardé l'épisode anniversaire de DW sur France 4. C'était un VF. J'ai eu mal. Tellement mal.

Plus jamais.

J'attends de le revoir en VO pour donner un avis plus objectif. Parce que là, tout ce à quoi je peux penser c'est : Bwehark VF !

(Ils traduisent "Timew Wimey" par "Méli-mélo temporel".)
epanorthose: (P: Tardis)
Je viens de voir le dernier épisode de Doctor Who.

Read more... )

Marmotte

Apr. 30th, 2013 08:46 pm
epanorthose: (H: not pleased)
Journée d'une grande productivité (!)

J'avais prévu de trifouiller le chapitre 3 des Orphelins pour le remettre d'aplomb. "Prévu" est le maître mot. Je me suis levée à 11h00. Regardé les deux nouveaux épisodes de Castle et Warehouse 13 (♥) et puis suis repartie me coucher. Il était 13h30. Je me suis réveillée à 17h30 mais jusqu'à 20h, j'ai traîné devant des vidéos youtube avec quelques chutes de sommeil. Je me lève pour manger et je pense que je vais retourner très vite me coucher.

Je ne m'étais pas rendue compte que j'étais aussi fatiguée. C'est limite un peu flippant. Il y a trois ans, j'avais passé toutes les vacances de printemps à dormir. Je faisais deux siestes par jour et dormais dix heures par nuit. J'espère que ça ne va pas se reproduire : j'ai un max de trucs à faire.


Je n'ai pas parlé du dernier épisode de Doctor Who. Honnêtement, je n'ai pas grand chose à en dire. Ca tient en quelques points :

- Bien évidemment, j'ai ADORE visiter le TARDIS. Je l'ai déjà dit mais j'un soft spot pour les vaisseaux, je n'ai aucune idée d'où cela me vient, mais j'adore les vaisseaux (le TARDIS, le Serenity, le Flying Dutchman et la Metallicar sont mes quatre vaisseaux préférés of all time and fandoms). Alors, forcément, avoir la possibilité d'apercevoir un peu plus que la salle de contrôle me met en fanjoie.

- Si la bibliothèque à bruits (la bruithèque ?) est une jolie idée (pas particulièrement originale non plus), le bouquin sur la Time War me paraît un peu étrange. Je n'arrive pas à imaginer, Nine, Ten ou même Eleven l'écrire. Mais faut bien que ce soit un de ces trois-là ! A moins que ce ne soit Eight. C'est le plus plausible. Mais le plus étonnant à propos de ce livre est que Clara puisse le lire ! Si un tel livre doit être écrit, c'est en Gallifreyen, non ? Et le TARDIS ne traduit pas la G-langue. Sauf erreur de ma part. Et comme de bien entendu ça permet à Clara de connaître le nom du Docteur. Bien commode.

- Ce qui m'amène à l'autre point que je n'ai pas du tout aimé : le fait qu'on efface la mémoire de Clara. C'est un procédé que j'aborre de plus en plus parce que les auteurs s'en servent à tort et à travers. En gros, c'est un procédé pratique qui n'est jamais discuté. Et, comme l'ont fait remarquer de nombreuses LJusers, c'est un procédé très souvent utilisé sur les femmes (par les hommes) pour leur retirer un savoir qui leur apporte un certain pouvoir qui la mettrait en danger (il faut donc qu'on la protége d'elle-même) ou le héros masculin.

- C'est quoi ces trois frères ? Non seulement, ils ne servent à rien (le Docteur insiste pour qu'ils l'aident mais au final ils n'apportent aucune aide, bien au contraire) mais en plus ce sont de sacrés connards de bout en bout. Je ne demande pas des leçons de morale à chaque fin d'épisode, mais il me semble qu'au terme d'un épisode, les personnages et les spectateurs doivent avoir appris quelque chose.

- Eux aussi on leur efface la mémoire !

- A part nous faire visiter le TARDIS à quoi a servi cet épisode ? Comme l'épisode "Cold War" qui n'apporte strictement rien soit dit en passant. Tout ce qui a été dit et qui aurait pu changer la dynamique des personnages est effacé. Tout ce qui aurait pu précipiter cette fichue intrigue est effacé. J'ai l'impression en fait que c'est un épisode teaser pour les spectateurs. Genre : "n'oubliez pas qu'on a deux mystères pour cette deuxième partie de saison : le nom du Docteur et le mystère de l'identité de Clara." Genre, on va oublier ! On nous le répète à chaque épisode !

- J'ai finalement assez hâte d'être au final. Histoire de voir comment le soufflé va sortir du four.
epanorthose: (Ø: vers l'infini et au-delà)
Nouvel épisode de Doctor Who que j'ai regardé en buvant du thé dans une tasse Doctor Who. Oui, des fois j'aime bien faire les trucs avec classe et à propos.

J'ai bien aimé. Bien évidemment, l'histoire de fantôme n'en était pas une. Je n'oublie pas l'enseignement de Nine. Il n'empêche que l'atmosphère était quasi impeccable. Les plans surprises faisaient tressaillir comme il faut, les poncifs et clichés du genre étaient correctement utilisés. Type celui de "ce n'est pas la peine de me tenir la main" "Mais je ne te tiens pas la main". "AHHHH". Bonus point : les monstres avaient un bon capital de flippe.

Les deux persos bonus de l'épisode étaient plutôt sympathiques, servis par des acteurs convaincants. Le gars m'a énormément fait penser à Dr Jones.
En revanche, leur relation m'a légèrement saoulée. Il est le pauvre hère qui est sauvé par l'amour de la gonzesse. Elle est la gonzesse qui attend que le mec la remarque. On retombe en plus dans la relation inégalitaire : il est la science et le boss, elle est l'assistante et les sentiments. J'ai un peu grincé comme une craie sur un tableau quand on a eu le droit à la sempiternelle séparation des paires : Clara parle à l'assistante, tandis que le Docteur parle au professeur. Et, bien évidemment, pendant que les hommes parlent de la guerre, du complexe du survivant, les gonzesses parlent des mecs dans la pièce d'à côté et de leurs sentiments. J'aurais bien cartonné le scénariste. N'apprennent-ils donc jamais rien ?
Quant à la sauvée de l'épisode, elle n'a pratiquement aucune ligne ! Limite ridicule ! Et, en plus d'être la gonzesse à sauver, elle est juste la confirmation que la relation entre le Professeur et la sidekick aura bien lieu. Yeah pour elle !

Prochaine épisode : épisode Tardis ! Laissez-moi faire une petite danse de joie. Même si apparemment, il semblerait que le Tardis va douiller. Non, je n'aime pas quand on fait mal au Tardis.
epanorthose: (Ø: vers l'infini et au-delà)
J'ADORE LE NOUVEAU GENERIQUE !!

Les génériques me manquent. Je suis, par exemple, hyper fan de celui d'Elementary. Celui de Teen Wolf me fait BEAUCOUP rire. Peut-être parce que j'ai grandi dans les années 80 (puis 90), mais je suis convaincue qu'un générique est important, qu'il installe durablement une série dans la mémoire collective, qu'il contribue à créer une identité à la série.

VIVENT LES GENERIQUES !
(Même s'ils nous gavent quand on fait des marathons)
epanorthose: (H | :D)
Ce matin, j'ai fait ma danse de la fangirl devant deux annonces qui pourraient en laisser plus d'un circonspects.

Tout d'abord, il y a eu cette photo du tournage de l'épisode spécial de Doctor Who.

On sait que 10nant et Billie P seront tous deux présents pour cet épisode. Depuis l'annonce, je suis un peu inquiète de ce retour. Je ne fais pas confiance à Moffat : il a clairement dit que 11 était le best et que River était l'impératrice des Companions. Je redoute que ces retrouvailles tournent à la défaveur de ma Companion adorée et chérie et d'un de mes Docteurs préférés (Je n'ai jamais réussi à me mettre d'accord avec moi-même pour savoir qui je préférais de 9 ou de 10). Mais, contre toute attente, voir 10nant devant le Tardis dans son costume marron m'a fait couiner en ultra-sons. La couleur du costume est importante, car elle indique qu'il s'agit bien de 10 et non de 10.5..


Ensuite, il y a eu le teaser du dernier épisode de la saison de Project Runway. J'étais un peu déçue car cette année, nous n'avions pas le fabuleux trio de juges habituels. Michael Kors était parti cueillir ses sacs à main ailleurs. J'ai même redouté une dispute. A la place, on a eu un juge très joli à regarder dont je n'avais jamais entendu à parler jusque là, plutôt sympa et intéressant. Mais ce n'est pas Michael Kors. Et je viens d'apprendre que Michael Kors est de retour pour l'épisode final. Et j'ai battu des mains.


Yep. Impossible de le nier, je suis une happy fangirl qui se réjouis de retrouver ses personnages préférés, même pour un épisode, même dans des situations bancales. On n'a jamais trop de 10nant dans la vie. (Mais je croise quand même hyper fort les doigts pour que Moffat n'en fasse pas quelque chose de monstrueux et contre-nature. Je m'attends presque à ce qu'il soit, avec Rose, le méchant de l'épisode. Genre evil incarnation apparue par wimbley-wobbley-timey-wimey pour ruiner la journée de 11 et de River.)
epanorthose: (H: you've been psyched !)

J'ai excessivement faim. Mais je suis aussi très fatiguée. Et entre la flemme et la faim, je n'arrive pas à déterminer qui remportera la bataille. C'est dire !

L'info est tombée : le titre du dernier épisode de la saison 7 de Doctor Who



Je ne sais pas trop quoi en penser... Si, en fait, je sais quoi en penser ! Je trouve que ça va tout à fait dans le sens de la mégalo de Moffat. Son Docteur est le plus mieux, rappelez-vous, c'est River qui l'a dit à la tronche de 10. C'est celui qui est allé le plus bas et qui donc ira aussi le plus haut. Pour ma part, je n'ai jamais réussi à apprécier ce Docteur. Pas une seule fois, je n'ai réussi à lui faire confiance. Je n'arrive pas à me souvenir si je l'ai trouvé une seule fois sympathique. Peut-être quand il s'emmerde en laissant passer le temps à sa vitesse normale.

Le nom du Docteur, c'est le mystère de la série. C'est le truc dont on ne cesse de te parler (c'est dans le titre de la série) mais que tu n'es jamais censé avoir. Comme le vrai nom de Remington Steele, avant qu'il ne devienne agent secret et passe son temps à balancer son véritable nom pour le coup.

Alors le connaître, ce nom, c'est bien sûr tentant. Comme regarder le soleil à la lunette. Sauf qu'il ne FAUT PAS. Tu ne regardes pas le soleil avec une lunette, tu n'ouvres pas la boîte de Pandore et tu ne chantes pas la chanson de "La Sorcière de placard à balais". Même, juste pour voir un tout petit peu.

La question est donc la suivante : non pas Doctor who ? mais pétard mouillé ou pas ?

Va-t-on avoir une véritable révélation ? Ou bien Moffat fait du racollage et se dégonflera au dernier moment ?
epanorthose: (H | :D)
Il vient de se passer un truc suffisamment étonnant et rare pour que j'en fasse une entrée...

DW 707 )
epanorthose: (H | :D)
Je corrige des copies, m'empiffre de gâteaux et regarde le final de la saison 4 de Doctor Who. Me croiez-vous, mais je crois bien n'avoir jamais revu le final en entier, toujours quelques scènes (vous savrez lesquelles !) mais jamais les trois derniers épisodes dans leur intégralité.

Donc trois choses qui n'ont absolument pas changé depuis la dernière fois :
- 10nant est fabuleux ;
- Rose est grandiose ;
- les voir se chercher, puis se retrouver et se re-perdre me bouleverse un tout petit peu.

Rose/le Docteur, c'est vraiment un des plus grand tandem de l'histoire de la fiction. Je dis "tandem" parce que ce n'est pas que la romance entre eux que j'aime dans leur duo. Ca va plus loin. Bien plus loin. C'est comme Scully et Mulder ! Y a un moment où on dépasse la question de la romance, ça va au-delà de cet enjeu scénaristique bien trivial.

Bon, c'est pas tout ça, mais back to les copies.

Profile

epanorthose: (Default)
epanorthose

March 2016

S M T W T F S
  12345
678 9101112
13141516171819
20212223242526
27 28293031  

Syndicate

RSS Atom

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Jul. 28th, 2017 06:43 am
Powered by Dreamwidth Studios