epanorthose: (H: BAMF)
Dumas a dit : « les meilleures de toutes [les pommes de terre] sont sans contredit les violettes, connues à Paris sous le nom de vitelottes».

Eh bien, je suis carrément d'accord avec Dumas. Les vitelottes déchirent ! C'est effectivement les meilleures pommes de terre que je n'ai jamais mangées. Et je les ai cuisinées on ne peut plus simplement : cuisson vapeur, filet d'huile d'olive et quelques condiments.

Depuis quelques temps (depuis qu'il a ouverte en fait), j'achète mes fruits et légumes (frais et secs) dans une boutique "Bio C Bon". Je ne suis pas convaincue que tout soit réellement "bio". Les tomates, par exemple, ils en proposent encore or on a passé la saison depuis belle lurette. Elles ont d'ailleurs autant de goût que les tomates du Monoprix. C'est-à-dire qu'elles n'en ont pas. Il devient de plus en plus difficile de manger des tomates qui ont du goût soit dit en passant. Malgré les tomates qui n'ont pas de goût, j'aime bien acheter mes fruits secs en vrac chez Bio C Bon. Et découvrir des espèces de légumes ou de fruits étranges, genre les pommes de terre violettes ou les aubergines bi-colores.
epanorthose: (H: not pleased)
Demain, je vais chez mes parents. C'est quasiment devenu une tradition : à moins d'un empêchement, le dimanche, je mange chez mes parents. Cette fois, pour faire plaisir à ma mère, j'avais décidé de faire des meringues. C'est une petite douceur qu'elle affectionne tout particulièrement et qu'elle a parfois du mal à trouver en petit format.

Je trouve une recette qui clame à grand renfort de cinq étoiles étincelantes qu'elle est facile et très bonne. La recette ne nécessite que 4 oeufs et 250g de sucre. Et un batteur. Il me reste 3 oeufs. Je décide donc de diviser les proportions. Facile. Les instructions sont on ne peut plus simples : battre les blancs en neige. Ajouter le sucre tout en battant. Enfournez.

Premier #EpicFail.
Je sépare mon premier oeuf sans la moindre difficulté. Je n'ai en fait aucun mal à séparer les blancs des jaunes. Je fais ça depuis que j'ai huit ans et à moins que le jaune soit particulièrement fragile, ce n'est vraiment pas une tâche insurmontable. Sauf quand un bruit inattendu vous fait sursauter. Et voilà mon deuxième jaune qui flotte au milieu de mon blanc. J'essaye de le repêcher, mais il s'est cassé et se déverse dans le blanc. Je pleure en dedans. Je balance le tout et sors l'oeuf qui me reste. Je refais mes divisions et c'est reparti.

Je sépare le blanc du jaune. J'ai maintenant trois jaunes, je ne sais pas ce que je vais en faire, j'aviserai plus tard. J'ai allumé le four pour qu'il préchauffe. Et tandis que je monte les blancs en neige, je songe que je vais enfin pouvoir me servir du truc que j'ai acheté il y a un bail et dont je ne m'étais jamais servi jusque là : un genre de cône en tissu avec une douille au bout pour faire des jolies formes. Ce sera toujours mieux qu'à la cuiller comme l'indique la recette. Le blanc est monté, j'ajoute le sucre. C'est joli, aérien, brillant. Mes petits tas, malgré tout mon soin, sont par contre assez laids. Tant pis. J'enfourne.

Deuxième #EpicFail.
Le four est froid. Je vérifie que j'ai tourné tous les boutons. Oui. Je tente de monter la température. C'est un petit four Barbie (pas pour de vrai), peut-être qu'en dessous d'une certaine température, il ne daigne pas s'allumer. Rien. Je suis avec mon plateau de crottes blanches meringuées. La recette dit d'enfourner sans tarder. Mais mon four a semble-t-il rendu l'âme. Un instant, j'envisage de débarquer chez mes voisins avec mon plateau. Est-ce que j'ai le temps de foncer chez Darty ? Non. Je vérifie les branchements... Et découvre que la fiche est mal enfoncée.

Soupir de soulagement. J'enfourne dans le four froid mon plateau et augmente un peu la température, temporairement, pour grapiller quelques degrés. Je n'oublie pas de redescendre (troisième #EpicFail évité), puis vacque à mes occupations. La recette dit une heure pour qu'elles soient roses et craquantes, une demie heure pour qu'elles soient encore tendres. Je vise l'entre-deux. Quarante cinq minutes donc.

Je jette un coup d'oeil au bout d'une demi-heure et je remarque qu'elles sont déjà en train de rosir, je me dépêche donc de les sortir. J'en goûte une pour me faire une opinion.

Troisième #EpicFail.
C'est pas bon !
C'est salé et a un goût d'oeuf. Non, je n'ai pas confondu le sucre et le sel. J'ai bien mis du sucre. On sent que le sucre est là, qu'il se bat pour dominer, mais le sel est bien plus présent. WTF ?

Je jette un coup d'oeil à d'autres recettes et j'ai l'impression que le net est très partagé. D'un côté, il y a ceux qui ne veulent mettre que 250g de sucre avec 3 oeufs ; de l'autre, ceux qui affirment qu'il faut 400g pour le même nombre d'oeufs. Etant donné mon expérience ratée, j'ai envie de pencher pour 400g.

Quelqu'un a une opinion sur le sujet ?


Sinon, avec les trois jaunes restants, j'ai testé une recette de cookies. On va voir ce qu'elle vaut.
epanorthose: (H: BAMF)
Neo a dit :
I know kung-fu !


Eh bien, permettez-moi d'ajouter ma pierre à l'édifice et de dire :
I know gohan !



Bien sûr, il ne s'agit pas de Son Gohan.

Bien sûr.

...

...

Non, c'est juste que je sais faire du riz à la japonaise. Je suis allez au K-mark près de pyramide, j'ai acheté du riz rond à sushi, du vinaigre de riz pour sushi. Je suis rentrée chez moi (au passage, j'ai fait tomber des domis verts ! \o/) et, grâce à mon auto-cuiseur d'amour allemand, j'ai réussi mon riz !

Je sais faire du riz à la japonaise ! *musique*



Sinon, j'ai voulu faire un crumble avec le reste de framboises congelées. Seulement, il n'en restait plus beaucoup. A la sortie du four, je me suis donc retrouvée avec ce qui approchaint davantage d'un sablé à la confiture de framboises que d'un crumble. "C'est bon aussi", me dit Clémentine.

Certes.

Mais un peu décevant quand on espérait manger un crumble...



note : prochaine étape pour le lvl up : les makis !
epanorthose: (H | :D)
J'ai testé les "Soft Baked" de Pepperidge Farm. Les cookies pas trop cuits, à la limite du brownie, semble vouloir me dire le paquet.

De cette marque, je connais les cookies "secs", ceux qui craquent sous la dent. Ils sont effectivement très bons. Sur le marché du supermarché, on fait pas mieux. Je leur tiens cependant une petite rancune : ma soeur insiste et persiste à dire que leurs cookies sont meilleurs que les miens. Je proteste. Les miens sont hautement meilleurs. Mais passons. Je ne suis pas à une estafilotruc de plus ou de moins venant de ma soeur.

Je connaissais les secs, donc, mais pas les "soft".

Déjà, première impression à la sortie du paquet : c'est pas bon. On dirait du vieux cookie qui a vieilli sur un bord d'évier. Et puis il y a ce goût qui n'est même pas à l'arrière mais bien placé devant de faux chocolat chimique. Affreux.

Seulement, cette fois-ci, je lis l'emballage du paquet avant d'avoir tout mangé (ou presque) :
Pour intensifier leur moelleux, réchauffer les coojies quelques instants : 10 à 12 secondes aux micro-ondes contre une minute de plaisir sur les papilles.


Je m'exécute en me demandant pourquoi il y a un "x" à "aux" : on dit un micro-onde ou un four à micro-ondes. A moins que... Bref. Je mets en branle les micro-ondes pendant quinze secondes. Oui, parce que moi, je n'ai pas la possibilité de choisir 12 secondes. C'est quinze ou rien. J'ouvre la porte, goûte et remets aussi sec quinze secondes.

Le "produit" (je reprends le terme de l'autre emballage, ça me permet de me sentir beaucoup plus pro dans ma review) dégage un parfum de chocolat. Les pépites ont commencé à fondre. Peut-être que la cuisson a également rarrangé les molécules du produit afin que non seulement le moelleux soit renforcé mais également le goût. Si possible en mieux.

Première bouchée : la texture est tout de suite plus agréable. On n'a plus l'impression que le produit a traîné misérablement sur des bords d'évier inconnu. En revanche, le goût... C'est très sucré afin d'anesthésier les papilles, mais ce n'est pas suffisant : le mauvais goût de chocolat chimique est toujours là.


En conclusion : chez Pepperidge, abandonnez l'idée de tester les "soft" cookies. Ca ne vaut pas les secs et en plus c'est relou à préparer pour un résultat assez naze. Et là, sans le moindre conteste, mes cookies sont bien meilleurs.


Recommandation de la rédaction : Chesapeake (chocolat noir et noix de pécan)
epanorthose: (H: BAMF)
Il m'aura fallu trente ans pour découvrir qu'en fait, le chocolat au bain marie, il fond magnifiquement quand on le laisse tranquille. On ne doit lui adjoindre ni eau ni matière grasse.

Jusqu'à présent, je m'étais toujours débattue avec un chocolat qui s'agglomérait au fur et à mesure qu'il fondait, devenait granuleux, parfois se dissociait. Les gâteaux n'en étaient pas pour autant ratés, mais c'était pas beau et ça hérissait mon sens du perfectionnisme mal placé. Eh bien, je viens enfin de comprendre le pourquoi du comment. Et sans vouloir ajouter de l'eau au moulin qui tourne très bien de Freud : c'est totalement la faute de ma mère. Elle m'a appris à ajouter un peu d'eau dans le chocolat quand on le fait fondre.

Tout faux !

Je contemple mon chocolat fondu qui pourrait faire le guest principal dans une émission culinaire et me dis que c'est con de le mélanger à d'autres ingrédients. Il est vraiment trop beau.


(Oui, malgré la chaleur estivale, je fais des gâteaux.)
epanorthose: (H | :D)
Aujourd'hui, j'aime...


♥ les muffins framboises/extrait de rose.
Ils ont une tronche de rescapés de fin du monde mais ils sont absolument divins.
Ce que j'aime le plus dans les muffins, c'est le moment où je dois choisir ce que je vais mettre dans la pâte.


♥ la palette NAKED de Urban Decay.
La it palette de cette hiver est réapparue sur les présentoirs des Séphoras.
Ne la laissez pas vous échapper !


♥ "I want to be evil" d'Eartha Kitt



DC Women kicking Ass
Un tumblr qui met en vedette les superhéroïnes de la DC à grand renforts de dessins magnifiques.
Si je pouvais trouver un site équivalent pour les superhéroïnes de la Marvel...
[livejournal.com profile] badassdcwomen


[livejournal.com profile] brigantija
dont c'est l'anniversaire aujourd'hui :)
epanorthose: (Default)
Comment finir son dimanche de manière agréable.

Lancez un film culte et absolument ridicule. Genre, Buffy, le movie.
Improvisez des fondants coulants au chocolat. Sans recette et avec ce que vous avez dans vos placards et le réfrigérateur.
Laissez infuser le thé à la vanille.

Savourez.


Recette de la non-recette du fondant-coulant au chocolat improvisé.

Faites préchauffer le four à 180°

Faites fondre dans un bol
- les 95g de chocolat noir Lindt extra fort que vous aviez tendance à boulotter ces derniers soirs
- avec 47 g de beurre. Vous étiez au début parti pour mettre les 87g qu'il vous restait et puis vous êtes dit que c'était peut-être un peu trop, alors division par deux.

Pendant ce temps, dans un grand bol
- battez un oeuf entier + le jaune d'un autre. Parce que deux oeufs, c'est peut-être trop, mais un sûrement pas assez.
- mélangez à 97g de sucre : 27g de vergeoise parce que vous avez un paquet et ne savez pas très bien quoi en faire et 70g de sucre semoule
Le mélange doit blanchir.

Réunissez les mélanges des deux bols dans un seul.
Ajoutez une cuiller de maizena et de l'extrait de vanille. Il ne faut jamais hésiter à ajouter un peu de vanille.

Versez la pâte dans des petits moules à muffins et enfournez. Vous aurez de quoi régaler quatre personnes raisonnables ou deux gourmandes.
Laissez cuire pendant un temps approximatif de 15 minutes.
Puis, laissez refroidir. La gourmandise brûle toujours.

Enfin dégustez avec une tasse de thé à la vanille. Parce qu'il n'y a jamais trop de vanille dans la vie.



[livejournal.com profile] bloodyscary, je te souhaite un joyeux anniversaire.
epanorthose: (H: I feel good)
J'ai du colorant bleu ! \o/

J'ai très envie de l'utiliser...
Mais je ne suis pas sûre que mon père ait, lui, très envie de manger un cheesecake bleu pour son anniversaire.

epanorthose: (H: :))
Est-ce que quelqu'un sait où je peux acheter de l'extrait de violette alimentaire ailleurs que sur ce site ? C'est-à-dire en magasin et à un prix plus abordable.

Et du colorant alimentaire bleu ?

(J'ai envie de nourrir ma muffinite.)



[EDIT] Pour le colorant bleu, j'ai finalement une solution...

Deux gouttes de colorant rouge ont rendu mes muffins violets.

(Oui, parce qu'en fait, je voulais du colorant bleu pour faire du violet.)

(Les muffins framboises/mûres, ça déchire, sa mère !)
epanorthose: (H: I feel pretty)
J'ai découvert le secret des muffins-champignons...
(Suffit juste de remplir le moule à ras bord et, durant la cuisson, la pâte débordera et le joli champignon se formera.)

... Maintenant, il s'agit de découvrir le secret pour les démouler sans les décapiter.
(Parce vous avouerez que sinon, c'est un peu ballot.)

Profile

epanorthose: (Default)
epanorthose

March 2016

S M T W T F S
  12345
678 9101112
13141516171819
20212223242526
27 28293031  

Syndicate

RSS Atom

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Jul. 28th, 2017 06:36 am
Powered by Dreamwidth Studios