epanorthose: (H: BAMF)
Ca commence par regarder Le Prince d'Egypte, ça s'enchaîne par écouter la comédie musicale des Dix commandements et ça finit par écouter celle de Roméo et Juliette. Et tout le long de cette chaîne, j'ai été capable de chant(onn)er avec les interprètes toutes les chansons. Ca doit bien faire cinq ans que je ne les ai pas écoutées, mais pas de souci, les paroles me reviennent immanquablement. Par contre, réciter "Le Corbeau et le renard" que je réapprends tous les ans, ça, je n'en suis pas capable.
epanorthose: (H: you've been psyched !)
C'est marrant.

Je m'apprêtais à faire une entrée sur les tatouages. Et puis je me suis arrêtée. Perplexe. J'ai froncé les sourcils. Un chat est passé et j'ai dit "déjà vu". Je suis repartie en arrière, dans le temps, sur les tags de LJ et j'ai trouvé cette entrée. Et je disais exactement la même chose. Pareil. La même entrée en matière. Les mêmes écarts et questions. Tout pareil.

Marrant, hein ?

...

Enfin, peut-être pas tant que ça. Preuve en est que je n'avance pas vraiment sur le sujet. Et que j'ai une mauvaise mémoire.
epanorthose: (Ø: vers l'infini et au-delà)
Je délaisse un peu mon LJ en ce moment. Pour diverses raisons. J'ai écrit quelques entrées mais ne les ai jamaies postées. Pour diverses raisons.

Après un début d'année assez difficile, des bonnes nouvelles arrivent enfin autour de moi. Pour le moment, on a un ratio de 2/5 dans ma famille.

Les vacances se rapprochent trop doucement. On sait qu'elles ne sont plus si loin, on en parle, mais elles paraissent encore bien irréelles.

J'ai des tas de projets pour les vacances :
- trier/ranger mon appart. Je ne range pas au printemps, je range quand l'été arrive. Il va falloir que je fasse du tri dans ma bibliothèque, mes fringues, que j'essaye de mettre un semblant d'ordre dans ce bazar.
- retrouver un poids plus agréable à transporter. Ces trois dernières années ont été émotionnellement, psychologiquement et donc physiquement assez épuisantes et ma manière d'encaisser, c'est de manger. Forcément, la prise de poids a été conséquente. J'aimerais retrouver le poids d'il y a trois ans.- lire enfin les bouquins que je n'arrête pas d'acheter et que j'entasse dans ma bibliothèque. Je rêve de m'étendre au soleil et de lire jusqu'à ce que la nuit tombe. Je rêve de m'immerger dans de nouveaux mondes. Mon imagination en a besoin. Je suis arrivée au bout des univers que j'affectionnais.
- commencer de nouvelles séries. Cette année, je n'ai fait que vivre sur mes séries de l'année dernière. Il va falloir que j'en fasse entrer de nouvelles dans mon programme car Revenge vient de se terminer. Je pense essayer :
  • The 100

  • Orphan Black

  • Daredevil

  • Vikings

  • The Wire

  • House of cards (uk & us)

Bien sûr, il y a toujours cette liste de séries que je dois voir/reprendre :
  • The Good wife

  • Parks and recreation

  • Orange is the new black

  • The Killing (version originale et us)

  • Agents of SHIELD

Et puis il y a toutes les nouveautés dont je n'ai pas encore entendu parler...

En fait, j'ai envie de me trouver de nouvelles passions, de nouveaux intérêts. De nouveaux univers. De nouveaux sujets capables de m'enthousiasmer. Trois années dans ce bahut m'ont totalement asséchée. C'est peut-être pour ça que je me suis engraissée. A défaut de nourrir mon esprit, je nourris (surnourris) mon corps.
epanorthose: (H | :D)
Il va falloir que, d'ici peu, je me décide à nettoyer mon appart. C'est d'un crade ! Mais en attendant de sentir l'inspiration fleurir, j'écoute de la "teen pop". Par "teen pop", j'entends toutes les jeunes chanteuses (qui sont souvent passées chez Disney soit dit en passant). Je remarque que d'ailleurs elles ne sont plus très teen maintenant. Il n'empêche que j'aime toujours autant les écouter. Par exemple, alors que le monde entier s'en prend à Miley Cyrus, je continue d'apprécier un certain nombre de ses chansons. Bon. Elle passe par une phase Britney Spears. J'espère qu'elle parviendra à résister à la tempête un peu mieux que sa prédécesseuse. Un jour, il faudra que Disney se pose des questions (et y répondent) sur la façon qu'ils ont de manager leurs jeunes chanteuses.

En parlant de Miley Cyrus, j'aime beaucoup la couleur de RàL qu'elle a sortie avec MAC. En plus, l'intégralité des revenus sont reversés à la lutte contre le SIDA. Futile mais utile.

Depuis deux jours, je peste contre moi-même parce que j'ai eu la mauvaise idée de jeter une feuille qui contenait des idées pour on histoire perso. Je pensais avoir tout renoté dans un carnet, sauf que je n'ai fait qu'inscrire les noms des personnages sans indiquer les étapes intermédiaires qui m'avaient amenée à ces dénominations. Donc, dans mon joli carnet, j'ai une liste de noms mais je ne sais plus à qui ils renvoient, quelles sont leurs caractéristiques. Je ne sais pas non plus ce que les noms signifient. Moi qui garde habituellement tout. Dans le cellier de mes parents, il y a une boîte à chaussures (format bottes) où sont entassés tous les brouillons des Portes et du Secret.... C'est dire ! Et là, je jette ma feuille.

Après avoir retourné l'appart' pendant deux jours, il a fallu que je me rende à l'évidence : j'ai perdu/jeté cette feuille. J'ai donc pris mon carnet, mon lecteur MP3 chargé de teen pop et je suis allée au parc. Il m'a fallu un tour complet pour que les idées viennent. Je ne dirai pas "reviennent" car il a fallu que je fasse le deuil de ma première idée. Je ne m'en souviendrai pas, ça ne sert à rien de regretter. Alors on efface et on recommence. Me voilà Pénélope.

:D D: :|

Apr. 17th, 2015 10:26 pm
epanorthose: (Ø: vers l'infini et au-delà)
1. Les vacances are back !

*danse de la joie*


2. Les Avengers are back ! La semaine prochaine, ils redébarquent sur les écrans. J'ai hâte de retrouver toute cette assemblée de héros. En particulier Captain America, Hawkeye et Thor qui sont mes trois préférés. Et puis les guests m'ont fait trépignée de joie.

So...

*danse de la joie*


3. Le teaser de la mort du prochain Star Wars est un peu partout sur YT. Damn ! Qu'est-ce que j'ai hâte d'être Noël ! Si je pouvais vous expliquer dans quel état j'étais hier... Je suis vraiment contente de retrouver les Avengers, je crève d'impatience de retourner dans une Galaxy far far way... de retrouver les Jedis, la Force et tout le bordel. Comment vous dire ? Imaginez qu'on nous annonce un tome 8 pour HP. Vous y êtes. Eh bien le film 7, c'est ça. C'est exactement ça. L'émotion de l'enfance en plus. (A votre avis, on va l'appeler comment cette trilogie ? La NNT ? La nouvelle nouvelle trilogie ? Ca fait un peu Doctor Who...)

Bref...

*danse de la joie*


Maintenant, les trucs qui craignent du boudin.

1. Interstellar. Définitivement, Nolan est un réalisateur dont je ne comprends pas le succès. Y a de l'idée, le visuel est percutant mais le scénario pèche quand même bien lourdement.

*soupe à la grimace*


2. Le trailer de Terminator 5. Putain, les cons ! Ils te balancent des infos spoilers hyper traumatiques, comme ça l'air de rien. Eh bien vas-y ! T'as qu'à carrément nous dire comment le film se finit. Ca ira plus vite !

*soupe à la grimace*


3. Grey's anatomy. Je vous préviens, si Derek meurt, je nierai avoir passé ces huit dernières années à avoir regardé cette série. Je l'effacerai de ma mémoire quitte à contruire une cinquième dimension planquée dans un trou noir.

*soupe à la grimace*


Pour finir, les trucs dont je n'ai rien à faire et qui a agité le net ces derniers jours :

1. Les épisodes leakés de Games of throne

So. do. not. care.


2. Le trailer de Batman vs Superman. Nolan, j'ai bien appris ma leçon et je ne me laisserai plus prendre au piège.

So. do. not. care.
epanorthose: (H: you've been psyched !)
Journée étrange. Entre sommeil et veille. J'ai perdu le compte et je ne sais pas trop combien de temps j'ai dormi, combien de temps j'ai eu les yeux ouverts. J'aimerais dire que cela a suffit pour me reposer. On en est loin.
epanorthose: (Ø: vers l'infini et au-delà)
Week end de trois jours. Bonheur.

J'essaye de sortir de l'hiver. Mais ce n'est pas évident. Première démarche : faire le camp nano.

Officiellement, je ne suis pas inscrite. Mais j'essaie de consacrer une heure de mon temps à écrire. Je rejoins pour cela mes Avengers préférées sur twitter. On s'encourage et on se soutient. On est un peu rouillée. Surtout moi. Pour ce camp, je dépoussière Les Orphelins. Ca me remet doucement dans le bain.

Il faudrait maintenant que j'arrive à bloquer du temps pour faire du sport. Je fais du yoga tous les samedis normalement, mais ma prof s'est fait un traumatisme cranien pendant les vacances. Je suis donc sans prof et je n'ai pas assez d'expérience pour faire des séances en autopilot. Je pourrais retourner courir, mais depuis que j'ai découvert que j'avais les pieds fragiles, j'ai un peu peur de m'y remettre. Surout que ma prise de poids ne doit pas être très bonne pour mon épine trucmuche. La piscine, il est hors de question : j'y suis allée une fois et ça a suffit pour me choper une verrue. Merci bien.

L'année s'étire en longueur et j'ai hâte qu'elle prenne fin. J'ai hâte que les beaux jours reviennent. Je désespère de voir le soleil briller toute la journée. D'avoir de nouveau chaud. De ne plus avoir besoin de prendre un pull et un manteau.

Ma dernière marotte est de regarder des documentaires en replay sur Arte et France 5. Super intéressant. Quant aux séries, je n'ai fait aucun essai depuis plus de trois ans. Je suis totalement à la masse point de vue nouveauté. Je me contente de regarder mes blondes badass préférées tenter de maintenir leur univers en place. Elles ont du mal les pauvres. Go Emily ! Go Emma ! Quant à Meredith, son univers a pas mal tremblé sur ses fondations mais finalement tout est revenu à l'équerre. Yeah ! for her.

Enfin

Mar. 10th, 2015 11:39 pm
epanorthose: (H | :D)
Les journées s'allongent, s'étendent, prennent leur temps avant de s'éteindre. Le soleil brille plus longtemps, plus fort. Enfin. Quand je pars le matin, il ne fait plus nuit, à peine gris. Quand je rentre, le ciel devient violet, il n'est plus noir. Enfin.
Dimanche, je suis allée me promener au parc. Impossible d'avancer à un rythme tranquille : des gens partout. Sur les pelouses, les bancs, dans les allées, sur les ponts. Le soleil pointe et tous les parisient sortent. C'est un phénomène encore plus impressionnant que l'éclosion de ces petites fleurs bleues des champs. J'ai tourné sur un petit chemin, de la musique sur les oreilles, le soleiil au-dessus de moi, des enfants qui couraient autour de moi, des berceaux, des familles, des amis. Enfin.
Je ne suis pas une fille de l'hiver. Je n'aime pas le froid. La griserie me grise le moral. L'obscurité me coupe toute perspective. Quand le printemps commence à poindre, je me prends à imaginer, à espérer, à planifier.
J'attends la chaleur maintenant. Je veux les vêtements légers. J'espère les couleurs. Je me languis des soirées douces où l'on discute autour d'un verre sans se rendre compte que le temps passe. Je désespère de sentir le printemps dans l'air, la sève qui monte, les fleurs qui éclosent, la nature qui fait la roue. Enfin.
epanorthose: (P: noir!Olivia)
Magnifique acte manqué : hier soir, j'ai oublié d'allumer l'alarme de mon réveil.

Ces dernières semaines, pour être sûre de me lever et de ne pas être en retard, je règle l'alarme de mon réveil tous les quarts d'heure. Ainsi je ne traîne pas trop longtemps au lit, je ne m'assoupis pas le nez dans mes céréales, je ne passe pas vingt minutes à faire mon trait d'eye liner ou dégrader le fard du jour. Et je pars pour avoir le RER de 57. Ce que je n'arrive pourtant pas à faire depuis trois semaines.

Hier soir, j'ai même enregistré une alarme pour me réveiller à 5h parce que je devais préparer un contrôle.

Je me suis réveillée ce matin, persuadée d'avoir dormi plus que je ne devais. Effectivement, il était 7h et j'avais oublié d'allumer toutes les alarmes.

(Cette entrée est un prétexte pour ne pas me mettre au boulot.)
epanorthose: (Ø: vers l'infini et au-delà)
Ca fait des semaines que mon échéancier d'assurance est sur le meuble dans mon entrée, toujours dans son enveloppe. Aujourd'hui, je l'ouvre. Et je découvre que le prix a augmenté de deux euros. Pfff. Je détaille les différentes assurances. Assurance habitation. Assurance corporelle. Assurance relative à mon boulot. Et, en bas, je découvre quelque chose de nouveau. Ou en tout cas que je n'avais jamais remarqué.
Contribution obligatoire "attentats".

OK.

Vachement rassurant !

De base, l'échéancier d'assurance n'est pas hyper joyce, mais qu'on m'ait rajouté de manière obligatoire une cotisation attentats (et catastrophes naturelles, apparemment), ça me fout un direct dans la tronche. Et juste avant, y a des cathos qui ont sonné chez moi pour me parler Bible, Apocalypse et journal de 20h.

Bon.

Je vais peut-être aller me recoucher.

[EDIT] Apparemment, cette taxe a été créée en 1990. Je n'en avais jamais entendu parler.
epanorthose: (H: you've been psyched !)
Je trouve les gens fascinants.

Je trouve encore plus fascinants de les écouter parler. Il y a ce qu'ils disent et ce que leurs actions murmurent. Les deux ne sont pas toujours en harmonie.
epanorthose: (Default)
Est-ce que quelqu'un connaît un (bon) club de lecture ? Sur Paris.

Je ne lis pas assez. De moins en moins. Il est plus facile de regarder des séries. Et même je commence un peu à baisser de régime. Je me montre de moins en moins aventurière sur le sujet. La fin de l'année est proche. On arrive au moment où les grandes résolutions se profilent. Et nouvelles envies.

J'ai envie de rejoindre un club de lecture. Quitte à un commencer un en fait.
epanorthose: (Ø: vers l'infini et au-delà)
Ce matin, pendant que je prenais mon petit déjeuner, j'ai regardé un épisode de Bones.

Bones est une série que j'aimais bien et que j'ai suivi dès la première saison. Je suis allée jusqu'à la saison 5 et puis j'ai lâché. J'ai vu un court segment en saison 6 et un autre en saison 7. Et je ne suis pas revenue. Mais ce matin, j'étais curieuse : je voulais savoir ce qui advenait des personnages.

Et j'ai un peu écarquillé les yeux : outre le fait qu'un personnage du cast est mort (encore un !), j'ai réalisé que cette série avait dix ans. Dix ans ! Comment cette série peut-elle avoir une décennie ? C'est comme SPN en fait ! Dans ma tête, ce sont toujours des jeunes séries. Grey's Anatomy a toujours été une vieille série que j'ai prise en cours. Mais Bones et SPN, j'ai vu les pilots. J'ai suivi les premières saisons. J'ai enchaîné sur les deuxièmes puis les suivantes. Et ça fait dix ans.

Une décennie.

...

Et sinon, "j'ai dix ans" est une chanson de 74. Ma mère m'avais offert la K7 en 91. Pour mes dix ans.

Je vais me pendre !
epanorthose: (H | :D)
Monter chez la voisine pour lui signifier, poliment, qu'ellle écoute parfois un peu fort sa musique.

*tudududu*
epanorthose: (P: noir!Olivia)
J'ai posté hier soir le chapitre 5 de Résilience. Chapitre totalement inédit. Il est assez sombre et j'y aborde des thèmes auxquels je n'avais jamais jusque là touchés : la religion, le plaisir sexuel et le trouble de stress post-traumatique. Tumblr est passé par là. D'autant plus que Nils se frotte à la question du consentement. Quand je pense qu'il y a moins d'une semaine, je décidais qu'il fallait un chapitre entre le 5 et le 6 mais n'avait pas la moindre idée de ce que j'allais bien pouvoir raconter. Et je me retrouve avec le chapitre le plus dense depuis que j'ai commencé à écrire cette fic.

Le chapitre suivant est censément prêt mais il va peut-être falloir que j'y touche une troisièeme fois, histoire de bien alligner les bordures. Et ensuite le chapitre abhorré. *beurk*

Les vacances seront passées vite. Comme toujours. Je n'ai pas fait grand chose. Encore moins que ce que je ne pensais. J'ai été terrassée par une fatigue hyper flippante. Je n'avais de l'énergie pour rien faire. A part regarder des romcoms. C'est ainsi que j'ai découvert une scène que je ne connaissais pas dans Pride & Prejudice (2005). D'après les souvenirs de [livejournal.com profile] brigantija, les Américains ont demandé une scène en plus où Darcy et Elizabeth se smoochent. Whut ? Je savais que les céréales kellogg's et le coca avaient un goût différent selon les pays d'importation, mais si on peut faire la même chose avec les films... Est-ce que quelqu'un peut m'indiquer auprès de qui on passe commande ?

La période du NaNo approche. J'aimerais bien y participer, mais je ne sais pas si c'est vraiment réalisable. Le mois de novembre est toujours très difficile pour moi. Et quand je vois comment déjà octorbre s'est passé, je redoute cette période. Vraiment. Etant donné les classes pourries que je me coltine, étant donné que j'ai beaucoup de mal à conserver de l'énergie pour préparer l'agreg, je crains d'être encore plus abattue que l'année dernière. Et c'était pas brillant l'année dernière. Sans vouloir offenser tous ceux qui sont nés en novembre, je déteste vraiment le mois de novembre !
epanorthose: (Ø: vers l'infini et au-delà)
Comment se passent les vacances ?

Pour être honnête, pas très bien. Plus pour des raisons de santé qu'autre chose, mais vous le savez sûrement, la santé finit toujours par jouer sur le moral. Je vais devoir serrer les dents jusqu'à lundi. Lundi, je vois la kiné, enfin ! Bonheur et joie ! Alors en attendant, je regarde des films en espérant oublier le pivert que j'ai dans le crâne et qui essaie de s'échapper par mon oeil gauche.

Et de temps en temps, j'essaie d'avancer dans le nouveau chapitre de Résilience.
epanorthose: (H: you've been psyched !)
Je commence à envisager de confectionner moi-même mon tote bag... Il faut que j'arrête de regarder en boucle Project Runway !

(Surtout que j'ai vu qu'une machine à coudre coûtait au bas mot 100€ !! Je dois me racheter un ordinateur avant de m'acheter une machine à coudre !)
epanorthose: (P: Tardis)
Dans le bus que j'ai pris pour revenir de la bibliothèque, il y avait une affiche pour Revenge, cela m'a fait sourire.

J'ai hâte de retrouver la série, même si j'appréhende un peu la nouvelle saison. La donne est complètement changée. L'identité d'Emily n'est plus vraiment secrète. Des personnages sont morts, d'autres reviennent à la vie. Daniel n'est plus du tout le personnage qu'il était au début de la série et le fandom scande un ship qui ne me plaît pas du tout. Pas que je n'aime pas les deux personnages. Bien au contraire. Je ne veux juste pas qu'ils forment un couple. Nope. Absolument pas.

Dans le genre retour auquel je ne m'attendais pas : Haven. Je croyais que cette série était annulée. Mais en fait non. Ca devrait me mettre en joie. Mais le nouveau execprod a bâclé la dernière saison et je ne vois pas bien pourquoi il ferait mieux avec celle-là. Ce type a bazardé tout ce qui faisait le sel de cette série. Une Audrey auto-suffisante et un triumvirat de héros. Non, il a préféré foutre en couple Audrey avec un des mecs ! Résultat, le second mec est sur la touche et Audrey perd en grandeur. Bah ! Oui, si elle n'a pas besoin du mec pour être heureuse ou se sauver, ce n'est pas vraiment une relation amoureuse. Vais bégère, comme dirait une de mes collègues (ça faisait des années que je n'avais pas entendu cette expression !)


Sur une autre note, je suis à la recherche d'un sac cabas / tote bag pour transporter chemises, pochettes et classeurs. J'aime bien les tote bags vendus à moins de 5 euros dans les commerces, mais avec leur coton recyclé, ils ne tiendront pas une semaine. Il faudrait que j'en trouve faits avec une toile plus résistante. Mais pour le moment, je fais choux blancs. Je pourrais même envisager d'acheter un sac Longchamp. Ce n'est pas tant le prix qui m'arrête. Le prix est pourtant élevé. Mais d'expérience, je sais que c'est un bon investissement. Ma mère a un sac de voyage Longchamp. Il a plus de vingt ans et, s'il est un peu crado, il tient toujours très bien la route. Et c'est pas faute de l'avoir traîné un peu partout sans jamais le ménager. Tu payes cher au départ, mais c'est un investissement sur du long terme. Non, mon souci avec les sacs Longchamp, c'est que c'est un objet très socialement marqué. Et, traitez-moi de snob, mais je ne me sens pas trop de me balader avec un Longchamp à l'épaule. Je n'ai rien contre les parfums hyper marqués (le Chanel n°5 est un de mes parfums préférés et je le porte dès que la température baisse), mais le sac mémère, j'ai du mal. Vous me direz, ça pourrait être pire, je pourrais envisager d'acheter un sac Louis Vuitton.

Je suis snob.
epanorthose: (H | :D)
J'ai passé moult minutes temps sur le blog Un beau jour. Qu'on se rassure, je ne me marie pas.

Je ne suis pas non plus une toquée des mariages. Je ne les considère pas comme une finalité, ni comme une étape obligatoire dans la vie d'un couple. Je ne m'arrête pas en soupirant devant une robe de mariée, je n'ai pas la larme à l'oeil quand ils/elles se disent "oui". Et si les contes de fée (ou les films romantiques) pouvaient arrêter de se terminer sur un mariage, cela m'arrangerait en fait assez.

J'aime les films sur les mariages parce que c'est toujours un concentré de drame et que le sujet regorge de moments d'émotion, de tension, de révélation, de rancoeur et de bonheur. Et c'est un peu tout ce que je demande à un film.

Il n'empêche que j'ai passé moult temps aujourd'hui sur le blog Un beau jour.

Outre les sourires extatiques des personnes qui posent (ou pas d'ailleurs), j'ai été fascinée par la perfection qui émanait des photos. Le soin porté au moindre détail, l'accessoire qui accentue la douceur ou au contraire vient saupoudrer de sa légère folie le moment. Les lieux, comme des oasis de bonheur, plus qu'une parenthèse dans le tourbillon du réel, un moment fixé sur une terre autarcique. Rien n'est de trop, rien ne manque, tout est là pour un but : ponctuer le bonheur fugace, l'attraper dans ses aspérités.

Je ne suis pas quelqu'un qui apporte beaucoup d'attention aux objets. Je n'ai pas la fibre déco, mon intérieur est réduit à ce qui est fonctionnel. Je ne porte quasiment pas de bijoux. Je ne sais pas décorer mes cahiers, mes classeurs et mes pochettes. Je ne sais pas, je n'y pense pas, je m'en moque. Je m'habille fonctionnelle, pratique, confortable. J'achète ce dont j'ai besoin et prends souvent le premier ou le deuxième prix. Je récupère ce qu'on me donne et passe ensuite à mon voisin. Alors, forcément, ça ne s'accorde pas très bien. Et me voilà fascinée par ceux et celles qui ont le soin du détail, qui ont l'oeil et surtout la patience de composer de véritables tableaux dans leur salon, sur leur corps, dans leur vie.

Parfois, je me dis que j'aimerais être de ces filles, de ces gars, qui prennent le temps de colorer, accessoiriser, souligner joliment leur vie, d'en choisir soigneusement les moindres éléments... Et puis ça me passe.
epanorthose: (H: BAMF)
J'ai regagné mes pénates.

Cela faisait trois semaines que je squattais chez mes parents. Murs à repeindre. Trous à percer. Fuite à réparer puis évier à remplacer. Meubles à traiter. Tri à effectuer. Mon appart' a vécu ces dernières semaines un petit lifting. J'y passais la journée pour y faire les choses que j'avais à faire et puis repartais le soir chez mes parents. Cela aurait pu être moins long, mais j'ai manqué d'efficacité. Je n'ai d'ailleurs pas tout à fait fini de ranger. Il me reste des tas sur les bras dont je ne sais pas trop quoi faire et donc que je déplace d'un coin à un autre coin, d'une pièce à une autre pièce.

Que dire de ces trois dernières semaines ?

J'ai continué à ermiter IRL et sur le net. Et ça fait du bien. Ca repose. Je n'ai pas participé au NaNo Camp. J'ai laissé passer les reprises de séries et les débuts des petites nouvelles. D'abord parce que c'est compliqué chez mes parents de regarder des séries. Ensuite parce que je n'en ai pas éprouvé l'envie. Ni l'énergie. Oui, ça demande de l'énergie de se lancer ou relancer dans une série. Et enfin parce que je continue mon marathon The X-Files.

Je commence la saison 5. Depuis la saison 4, je suis en admiration totale devant Gillian Anderson qui est belle à s'en décrocher la mâchoire. Quand j'avais dix-sept ans, je n'avais d'yeux que pour Mulder et m'agaçais du scepticisme buté de Scully. A plus de trente ans, Mulder me fait souvent lever les yeux au ciel et Scully me donne envie de lui prêter allégeance. Je redout tout de même l'approche de la saison 8 et suivante quand Mulder disparaît. Parce que, même si ma préférence va maintenant clairement à Scully, sans Mulder, The X-Files, c'est moins fun, c'est aussi moins authentique.

J'ai suivi la coupe du monde. Ai assisté, les yeux exorbités et puis de plus en plus mal à l'aise, à la déculottée de l'équipe brésilienne. A domicile.

Je suis allée au théâtre. L'Annonce faite à Marie aux Bouffes du Nord m'a fait pleurer. Le Phèdre de la Comédie Française m'a rappelé le sens du mot "ennui". Lucrèce Borgia à la Comédie Française me convainc un peu plus que j'aime bien le théâtre de Hugo. Alors que chaque fois que je dis que je vais voir une pièce de Hugo, il y a quelqu'un pour me dire que son théâtre, c'est pas trop ça. Je ne sais pas ce qu'il leur faut aux gens ! Il y a tout dans Hugo : une écriture fine, de l'horreur, du suspense, de la fatalité, des éclats de rire, de grands sentimes et des petites volontés. Hernani, toujours à la Comédie Française, a été un vrai bonheur. La mise en scène était à l'opposé exact de ce que Podalydès a proposé pour Lucrèce Borgia : peu de comédiens, absence de décors, le texte brut et les destins qui s'affrontent.

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais le statut des intermittents du spectacle est de nouveau mis en question. Les intermittents, c'est comme les profs : c'est une CSP qui a mauvaise presse : on est payé à ne rien faire ! Alors quand le gouvernement annonce qu'il va faire des économies en gelant les salaires, en diminuant les aides, tout le monde s'en fout, voire trouve ça normal et s'énerve que les intéressés se défendent.

Depuis quelques semaines, chaque fois que je vais au théâtre, les comédiens prennent la parole à la fin ou au début de la représentation pour alerter le public sur ce qui se passe. C'est toujours un peu brusque, surtout en fin de représentation : c'est un retour un peu dur dans la réalité alors qu'on est encore porté par l'émotion que les personnages ont suscitée. Généralement, le discours est accueilli poliment. Si je dis "généralement", c'est qu'il y a toujours un malotru pour huer, faire des commentaires déplacés.

Aujourd'hui, je suis allée voir Lucrèce Borgia. L'intervention a eu lieu avant que le spectacle ne commence (ce que je préfère personnellement). Mon voisin de derrière a soupiré. "Oh ! Encore ces intermittents !" "Ils sont bien contents de ne pas bosser" a-t-il eu même le culot d'ajouter. Et à la fin de la représentation, il s'émerveille de la mise en scène, du jeu de Gallienne (magnifique !). Eh ! Mec ! C'est parce qu'il y a des intermittents que tu as assisté à un beau spectacle !

Outre que ces propos sont insupportables d'injustice, d'ignorance et d'égoïsme, ils sont en plus particulièrement stupides. Ou mahonnêtes. Parce que je ne comprends pas comment on peut justifier de dépenser une trentaine d'euros pour aller voir le résultat du travail de personnes "qui préfèrent ne rien faire et se plaignent tout le temps". Mais je suppose que les cons ne sont pas à une contradiction près.

Profile

epanorthose: (Default)
epanorthose

March 2016

S M T W T F S
  12345
678 9101112
13141516171819
20212223242526
27 28293031  

Syndicate

RSS Atom

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Sep. 22nd, 2017 08:37 pm
Powered by Dreamwidth Studios