epanorthose: (Default)
J'ai fait un tour dans mes dossiers. Et j'ai retrouvé une fic sur les Maraudeurs vachement plus avancée que je ne pensais. C'est un one-shot. Post-Poudlard. Et je ne pense pas qu'il y a un élément novateur dans cette fic. Ca n'apporte vraiment rien aux personnages, à l'histoire. Mais c'est là, presque fini. Et je ne sais pas trop quoi en faire.

En parlant de HP. Rowling a balancé une nouvelle bombe. Finalement, elle regrette d'avoir mis Hermione et Ron ensemble. Tout cela aurait dû finir en un Harry/Hermione. Vous savez quoi ? Ce qui m'amuse vraiment dans cette déclaration, c'est qu'elle revient sur cette idée stupide que Ginny est la femme parfaite pour Harry. Et invalide ainsi à tout jamais ce personnage totalement insipide et affreusement écrit. Parce que oui, sept ans plus tard, il y a toujours trois choses que je ne pardonne pas à Rowling. Et pas parce qu'elle a fait mal à mon perso préféré (Sirius n'est pas mon perso préféré, il n'est même pas mon Maraudeur préféré !) ou qu'elle n'a pas respecté mon OTP (pfff ! ça fait longtemps que je ne m'offusque plus de ces détails). Mais parce que ce sont d'affreuses décisions scénaristiques.

1. Sirius. Désolée, je ne comprends toujours pas la nécessité a) de le faire mourir, b) de cette manière, c) sans que rien n'ait été jamais résolu. J'aurais même préféré un sacrifice à la con.

2. Ginny. Ce personnage est écrit avec un tabouret et un pic à glace. Je ne vois pas d'autre explication. Et outre le fait qu'elle est absolument insupportable, sa seule storyline raconte comment elle devient la petite amie du sauveur. Même Lana Lang est plus intéressante. Et pourtant, Lana Lang est sacrément chiante.

3. Snape. Ce personnage est odieux et je refuse l'idée que parce qu'il crève on doit oublier tout le mal qu'il a fait. Et qu'en plus Harry donne son nom à son fils. WTF ? Je peux comprendre que Leia donne à son fils le prénom de son père (idée qui aura pour conséquence la mort dudit fils soit dit en passant) : c'est son père. Mais Harry ? Sous prétexte que Lily ne voulait pas de lui comme petit ami, il rejoint la bande des encapuchonnés, les gars même qui veulent la mort de l'amour de sa vie. Il oeuvre à détruire sa famille, ses amis. Et une fois qu'il a réussi. Il pourrit la vie de son fils. Il est odieux avec tous ses élèves, se permet des propos ignobles, discrimine sans la moindre honte. Et il faudrait que je sois désolée pour lui ? Et il faudrait que je compatisse à son sort parce qu'il était amoureux ? Mais que dalle ! Je ne l'aimais déjà pas beaucoup, mais depuis que je suis prof, je n'éprouve qu'aversion pour ce personnage. Et au passage, j'ai du mal avec Dumbledore qui ferme les yeux sur tous ses écarts de conduite. C'est pas l'EN. Dumbledore peut virer qui il veut, quand il veut. Pas besoin de protéger un con pareil.

Je n'aime pas Snape. Je n'aime pas Ginny et le fait que l'auteur les considère comme des héros me hirsute le cheveu. Je ne suis pas fan de Sirius, mais le fait que l'auteur le rabaisse sans cesse me révolte un peu. Parce que le connard de Mangemort responsable de la mort de son ex meilleure amie et mari, de gamins terrifiés, il mérite notre pitié. Mais le gamin qui s'est rebellé contre sa famille, qui oui a été un ado con, lui par contre, il peut mourir derrière un rideau aviné jusqu'au fond des yeux. Bad dog !

...

Honnêtement, je ne sais pas d'où sort ce rant. Ce n'était pas du tout prévu quand j'ai ouvert Semagic. Weird. Je dois trop traîner sur Tumblr.

Qu'est-ce que je voulais dire à l'origine ?

...

Je crois que je voulais parler de mes collègues. Mais j'ai perdu le fil.

Bon, je sais ce que je vais faire, un peu de social media ! Où me trouver sur d'autres plateformes :

tumblr : je m'en sers surtout pour faire tourner des posts sur le féminisme et le sexisme, des .gif amusants ou déchirants sur les alléas de mes personnages préférés du moment, des images et informations insolites. Parfois j'écris des trucs dans un français lacunaire ou un anglais butcherisé.

trakt : c'est le lieu où j'enregistre et note tous les films que je vois. Je regrette que le site soit exclusivement en anglais. Je n'ai pas un niveau suffisant pour faire des reviews.

goodreads : c'est le lieu des bouquins que je lis. Ou que je souhaiterais lire un jour. Peut-être.

J'ai un twitter, mais je ne suis pas sûre que ce soit très intéressant de le donner, car à part répondre au #wolfsignal et au #batsignal de mes fellow Avengers, je n'y fais pas grand chose.

J'ai un compte Pinterest mais je n'y fais pas grand chose non plus. Je crois que je n'ai pas dû me loguer depuis plus de cinq mois...
epanorthose: (H: you've been psyched !)
J'ai un mini PC que je n'utilise plus. Pourquoi ? Parce que chaque fois que je le fais, je frise la crise de nerfs. Cet ordinateur est tellement lent que j'en deviens violente. Je ne l'ai pas encore jeté contre un mur, mais j'ai tapé dessus. Ou l'ai cogné à plat contre la table sur lequel il était posé. Plusieurs fois. Vraiment violente.

Hier, j'ai décidé de prendre la bestiole par les puces et lui ai acheté une barrette de RAM. "Pour qu'il ne rame plus". /insérer rires/. Mais il s'est avéré que cette entreprise n'a pas vraiment été couronnée de succès. Dépitée, j'ai commencé à ausculter les programmes qui tournaient dessus, histoire de voir si je ne pouvais pas trouver des alternatives plus légres, moins RAMophages. Et en regardant la liste des programmes que je pouvais virer, je suis tombée sur boxore ("Boxore Client" de son petit nom officiel).

"What est-ce que c'est ? Je ne me souviens pas avoir installé ce bazar."

Rapide recherche sur internet et le mystère fut éclairci : boxor est une saleté de programme indésirable parasite. Pléonasme.

J'ai demandé à Google de me trouver une solution. Rien. Il y avait bien des forums qui abodaient le sujet, mais c'était toujours du cas par cas. Pfff. Je ne pouvais quand même pas débarquer sur un forum où je n'avais jamais mis les pieds pour faire état de mes problèmes. J'ai appelé la boutique où j'avais acheté la barrette de RAM. La vendeuse était la première à m'avoir alerté sur le problème. J'avais jusque là toujours cru que Sammy était lent parce qu'il était lent, point barre. Un netbook, ça ne va pas vite. Mais en me rendant ma machine, elle m'a dit que si le problème de lenteur n'était pas réglé avec cette nouvelle barrette, c'était peut-être qu'il y avait des programmes indésirables qui tournaient à mon insu dessus. Bingo, madame. Sauf que 45€, j'ai pas les moyens ! Alors, j'ai pris mon courage à deux mains, et je me suis inscrite sur le forum de mégas geeks.

Et grand bien m'en a pris. Très gentiment, un helper, m'a dicté la marche à suivre. Présent du début jusqu'à la fin, hyper clair et tout à fait cordial. Résultat, Sammy tourne à sa lenteur normale. Je ne vais pas l'éclater contre un mur. Et en plus ça calme mon ardeur d'acquérir une tablette, parce que.

Bon par contre, avant de nous dire au revoir, il m'a recommandé tout un tas de liens pour m'alerter sur le surf responsable. Ca fait sérieusement flipper. Je ne vais plus oser cliquer nulle part.

Sinon, une chose est sûre maintenant : je n'y connais vraiment rien en ordinateur. J'aurais été totalement incapable de monter de moi-même ce plan de sauvetage. Et il n'existe aucune série pour m'apprendre les rudiments du codage. Il me faudrait un Urgences, un House ou un Grey's Anatomy de la programmation !
epanorthose: (H: BAMF)
Après avoir galéré, je pense avoir trouvé un site qui me permet de compiler, lister et organiser les films que j'ai vus ou que j'ai envie de voir (un genre de Goodreads mais pour le cinoche). En plus, il combine les films et les séries ! Rock'n'roll ! Je ne pensais pas qu'il serait aussi relou de trouver un truc aussi basique et simple, mais à l'évidence...

Le site s'appelle trakt et mon pseudo est AnaisB.
epanorthose: (P: noir!Olivia)
J'ai passé la dernière semaine des vacances à fouiller le site Hellocoton.

Qu'est-ce qu'Hellocoton ? Un site qui répertorie des blogs de gonzesses. On y parle chiffons, boutons, bonbons, poupons, maisons, salons, explorations, actions et autres questions... Je suis totalement fascinée. Surtout par la section "mode". Le coin "beauté" m'amuse, le coin "cuisine" m'impressionne.

Je regarde ces jeunes femmes exposer leurs garde-robes, affirmer leurs goûts, expliquez leurs styles, détaillez les composantes. Ce n'est pas toujours à mon goût, ce n'est pas nécessairement réussi, mais je reste admirative devant cette affirmation de soi, ce souci du détail. Il m'arrive si peu souvent de vraiment réfléchir à la composition d'une tenue. J'ai si peu d'imagination vestimentaire, jamais la patience de chercher la pièce qui m'ira, aucun talent pour accorder les matériaux, les imprimés. Si on devait me demander mon style, je répondrai probablement "fonctionnel". C'est agréable de voyager d'univers en univers, de s'apercevoir que les tendances que les enseignes cherchent à nous imposer peuvent être accomodées, détournées, décomposées.

La section beauté est amusante, car beaucoup plus concensuelle. De page en page, on retrouve les mêmes produits, les mêmes tags. Mais ça permet de se tenir au courant. Par exemple, je peux vous dire que le produit qui fait fureur en ce moment ce sont les gloss/encres de Maybeline censés tenir 10h. Ils sont le pendants abordables des vernis à lèvres de Yves Saint Laurent. Les rouges à lèvres corails et rose flash s'arrachent. Tout le monde achète les vernis chez Kiko, des beurres corporels chez the Body Shop et si tu ne râles par sur ta box beauté, t'es pas une vraie beautysta !

Il y a quelque chose de très rassurant à se promener dans cet univers colorés et protégés où la plus grosse catastrophe qui peut survenir est d'avoir raté le rouge à lèvres "Party Parrot" de MAC, où la quête ultime est de trouver LE vernis nude parfait.

Il y aurait beaucoup à dire sur les blogs de girls.

The Flog

Apr. 23rd, 2012 08:54 pm
epanorthose: (H | :D)
Si vous ne connaissez pas encore, je vous conseille de regarder le Flog.

Qu'est-ce que le Flog ? Bonne question. Merci de l'avoir posée. Je m'empresse d'y répondre.

Le Flog est une émission youtube hostée par Felicia Day. C'est geeky et adorable tout à la fois. Durant une petite dizaine de minutes, elle nous présente les cinq choses qu'elle a aimées dans la semaine, un petit reportage auprès de ses amis et répond à une question farfelue. Je ressors de chaque épisode avec des yeux en coeur et l'envie d'envoyer un tweet à Felicia Day pour lui demander si elle veut bien être ma BFF.

Enjoy :)

PS : Felicia Day est une actrice toute mimi que j'ai découverte dans le Whedonverse. Elle jouait une des potentielles dans la dernières saisons de Buffy. Elle est actuellement dans Eureka. C'est elle qui, avec sa websérie The Guild, a inspiré à Whedon l'idée de Dr Horrible (série dans laquelle elle joue le rôle de Penny).
epanorthose: (H: not pleased)
La fin du monde commence. En tout cas, la fin de mon monde.

Le FBI a shutdowné Megaupload !!!


Emule est truffé d'espions, c'est plus possible d'y mettre un binaire. Megaupload est trépassé. S'ils font tomber les torrents, on va être obligé de regarder "Madame la Juge" et "Joséphine Ange Gardien". Et là, ce sera la fin du monde.

fwd:

Jan. 7th, 2012 07:04 pm
epanorthose: (H | :D)
Ce matin, sur mon lieu de travail (mais pendant la pause, qu'on se rassure sur mon professionnalisme), j'ai été secouée de quelques éclats de rire qui auraient pu m'attirer quelques regards de côté si je n'avais pas été seule. (Enfin je crois).

Mon père m'a forwardé un de ces mails à but ludique à tendance spamique.

La France vue par...
epanorthose: (Ø: vers l'infini et au-delà)
Je suis entrée tardivement dans le monde de la lecture. Tardivement et difficilement. J'ai eu beaucoup de mal à quitter mes chères bandes dessinées belges. C'est Le Club des Cinq qui a su m'accueillir dans le monde de la lecture. Je dévorais tous les livres que je trouvais racontant les aventures des quatre cousins et, le soir, avant de m'endormir, j'imaginais que j'étais la cinquième cousine. J'imaginais des enquêtes et des aventures. On ne devient pas fikeuse, on naît fikeuse.

Du Club des Cinq m'est resté tout un tas de préférences. Des préférences pour les bandes d'enfants qui s'engouffrent dans des aventures plus grandes qu'eux mais dont ils se sortent toujours victorieux. Il m'est resté un goût pour les mystères à fouiller, les trésors à découvrir, les cartes à déchiffrer, les indices étranges, les légendes que l'on se passe de génération en génération.

Du Club des Cinq, je suis passée à Alice, la jeune fille en jupette et cabriolet bleu qui n'avait pas besoin de son petit ami pour résoudre tous les crimes et redresser les torts que l'on faisait aux plus faibles.

Et c'est tout naturellement que j'ai abordé les rives de la lecture d'adulte avec Sherlock Holmes pour m'accueillir. Et de là, j'ai ensuite connu Agatha Christie et ses différents détectives, puis Leblanc et Lupin. Mais de ceux-là je vous parlerai une autre fois. Ce qui m'intéresse ce soir, ce sont ces premières fois qui creusent un chemin pour toujours.

La première fois que j'ai lu les aventures de Sherlock Holmes, je n'ai vu que son talent incroyable d'observation et de déduction. J'ai fait une parenthèse sur tout le reste. Sa misogynie, sa condescendance, ses diverses addictions. Il n'y avait que son observation acérée et sa déduction irréfutable. Et comme j'avais joué à être une des cousines du Club des Cinq, j'ai voulu être Sherlock Holmes. J'essayais d'ouvrir très grand les yeux, de repérer des détails qui me laisseraient entrouvrir une porte dans l'intimité des autres. J'essayais de repérer les indices de ce que je savais, pour m'entraîner. Mais je ne remarquais jamais rien. Alors je me consolais en repensant à l'anecdote que Doyle avait un jour raconté à un journaliste, pour faire tomber le mythe du chasseur de détails.

Les années sont passées et j'ai accepté de laisser entrer d'autres littératures dans ma bibliothèque. Mais souvent, je reviens à ce premier amour, ce grand amour qu'est le roman policier. Mais ce n'est pas ce sujet que je veux aborder dans cette entrée.

Je ne sais si c'est de mes lectures des aventures de Sherlock Holmes que m'est restée cette manie ou bien, sens inverse, parce que c'est une inclination naturelle de mon imagination que j'ai autant aprécié les aventures de Sherlock Holmes. J'adore observer les gens, les regarder, les détailler. Et parfois, j'essaie d'imaginer qui ils sont, ce qu'ils font. Quelles vies mènent-ils ? Où se rendent-ils ? Qu'est-ce qui encombre leur esprit à cet instant ? Et parfois, il y a des gens qui me plaisent vraiment. Un détail chez eux frappe plus fort mon imagination, éveille plus loin mon intérêt. Ce sont des détails de rien. Mais j'aime les détails, surtout les détails-de-rien.

Ce soir, par exemple, alors que je rentrais de chez mes parents, j'ai repéré sur le quai une vieille femme, dos voûté, fichu sur la tête et masse imposante. Elle s'appuyait sur une canne pour marcher, ses chevilles pleines d'eau ne devaient soutenir que difficilement tout son poids. Elle était vêtue de vêtement gris sale, vieux noir. Ses talons étaient noirs de crasse. Assise sur un siège, je l'observais de dos, fascinée. Fascinée par cet étrange détail-de-rien. Sa jupe noire sale était plus courte sur un côté (jupe trop remontée ou bas déchiré ?) et laissait apercevoir une seconde jupe brillante de sequins dorés. C'était un éclat de féminité et de coquetterie que découvrait malgré elle cette vieille femme.

Les gens du métro sont ceux qui me fascinent le plus. Parce que l'on traverse quelques minutes le même moment de vie, nos points de départ et d'arrivée divergent mais pendant quelques minutes, on s'est tous croisés. J'admire parfois la beauté de certains, les charmes d'autres, si loin de tout ce que le cinéma d'Hollywood et les séries de NBCW nous montrent et pourtant si évident. Je me dis que j'aimerais bien qu'on me raconte leur histoire. Alors j'essaie de bien les regarder pour mieux les garder. Parfois, je sors un carnet et je note rapidement ces détails-de-rien, mais ce n'est pas suffisant. Je finis toujours par les oublier. J'aimerais savoir dessiner pour les croquer. Mieux, je voudrais les prendre en photo. Je l'ai fait une ou deux fois, mais je me suis sentie comme une voleuse et je n'aime pas trop ça. Je n'aimerais pas qu'on me prenne en photo à mon insue...

Alors, forcément, L'Inconnu du Métro est un projet qui ne pouvait que me plaire. Je suis presque un peu jalouse pour tout vous dire.

Voilà, je suis enfin arrivée à ce dont je voulais parler.
epanorthose: (H: BAMF)
Depuis qu'on voit plus souvent Fantome et Ystos dans la saison 3 de Noob, je midinette un peu comme une sale fille à couettes.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, Noob est une web-série qui raconte les aventures online des membres de la plus mauvaise guilde du MMORPG Horizon. J'ai eu un peu du mal au début avec cette série du fait de ses personnages principaux.

La guilde Noob est composée du Guerrier Tank Arthéon, de l'Invocatrice Gaea (à prononcer Gaïa), de l'Assassin Oméga Zell et du Prêtre Soigneur Sparadrap.

Gaea est le personnage avec lequel on entre dans l'univers d'Horizon. De ce fait, on devrait éprouver une certaine empathie/sympathie pour elle, excepté que c'est une personne hyper-intéressée, veule, manipulatrice, sans aucun esprit d'équipe. Seul compte son propre intérêt et elle est prête à tout pour parvenir à ses fins : chantage, escroquerie, manipulation, rien ne l'arrête.

Son plus grand détracteur est Oméga Zell, un joueur persuadé que le monde des geeks n'est pas fait pour les femmes. Misogyne jusqu'au bout des ongles, il déblatère à longueur de temps des conneries sur les femmes. Les MMORPG, c'est pour les hommes, les vrais, les virils. D'ailleurs, son idole est Fantome, le meilleur joueur d'Horizon et membre de la Guilde de Justice. Omega Zell a placardé les murs de son appartement de captures d'écran et de posters de Fantôme. Dès que Fantôme est dans les parages ou même qu'on mentionne son nom, Omega Zell perd tout usage de la parole.

Sparadrap appartient à cette famille des personnages hyper maladroits et totalement crétins qui déclenchent sur leur passage les pires catastrophes. Catastrophes d'ailleurs qui les épargnent toujours et explosent (à) la tronche de leur entourage. Dans cette famille, on peut trouver le Perceval de Kaamelott, Jar Jar Binks de la NT de SW ou même Simplet. Sparadrap ne comprend jamais rien de ce qui se passe autour de lui, ne s'intéresse qu'à ses familiers, demande à toutes les personnes qu'il croise de rejoindre sa guilde, est incapable de lancer un sort droit, guérit les ennemis. C'est une catastrophe ambulante joué par un acteur hyper grimaçant qui parle avec une voix haut perchée. J'ai très généralement envie de lui coller d'immenses tatanes dans la tronche.

Et pour chapeauter cette fine équipe, il y a Arthéon. Arthéon était autrefois un joueur de niveau 100 et appartenait à la guilde de Justice, mais il a été pris en train de tricher et son beau personnage a été effacé. Il a donc dû recommencer tout depuis le début et essaie de piloter du mieux qu'il peut cette fine équipe. Et il a franchement du mal, entre les incompétences des uns et le mauvais jeu des autres.

Je devrais détester Oméga Zell plus que n'importe quel autre dans cette guilde, mais il s'avère que son man-crush sur le personnage de Fantome permet d'offrir quelque chose d'attachant, tandis que Sparadrap et Gaea n'offrent au final rien d'autre que leur bêtise pour le premier et leur arrivisme pour l'autre. Je finis par espérer qu'Oméga Zell parviendra à faire taire Gaea, c'est dire !

Au fur et à mesure des épisodes, on découvre d'autres personnages. Certains amis, d'autres ennemis, la guilde Noob ne laisse en tout cas aucun joueur indifférent.

J'ai une très grosse préférence pour Ystos, le Druide Guérisseur de la Guilde de Justice. Il est le meilleur prêtre d'Horizon, mais il est surtout le petit frère de Sparadrap. Ce que je trouve très attachant au sujet de ce personnage, c'est la patience et la gentillesse dont il fait preuve envers son grand frère compètement ahuri. Sparadrap n'a au début de la série aucune idée que son petit frère joue à Horizon, il est même persuadé qu'il n'y comprend rien. Ystos intervient plusieurs fois dans les parties de son grand frère pour lui sauver la mise. Et le fait que l'acteur qui le joue soit assez mignon aide bien. Sauf que je me sens un peu coupable : il doit à peine avoir la majorité. En revanche, il joue comme un melon. Un très joli melon, mais un melon quand même.

Fantome n'apparaît que de loin pendant les deux premières saisons. Mais la troisième tourne autour d'un grand secret concernant le personnage. Le personnage va être obligé d'évoluer, si je puis dire. Et j'ai assez hâte de voir ce que cela va donner.

La saison 3 réserve en fait quelques bonnes surprises. Le personnage d'Ivy me plaît assez. Il s'agit d'une Néogicienne, un genre de personnage qui allie magie et technologie. Au contraire de Golgotha (la colloc' de Gaea IRL) qui est une boule de nerfs, Ivy est la léthargie même. Avec ses googles et son long imper, elle a un look assez sympa.

En parlant de look, c'est assez amusant de voir les costumes prendre de l'ampleur au fur et à mesure des saisons. Un peu comme ceux de Kaamelott. Il y a toujours l'excuse de l'évolution des personnages qui, à force de combats et de quêtes, gagnent de nouvelles tenues, mais on sait tous qu'en fait il s'agit juste que la production devient plus riche.

Alors que les premiers épisodes s'intéressaient exclusivement aux petites mésaventures de la guilde Noobs, les derniers ont une storyline beaucoup plus ambitieuse. Complots, regroupements et trahisons, les Noobs s'avèrent être au milieu de stratégies politiques qui les dépassent. Mais parce qu'ils sont des électrons libres, ils débarquent dans les grands plans et les bousculent sans ménagement. Il est d'ailleurs à remarquer que les références et autres clignements des deux yeux s'effacent peu à peu : l'univers n'a plus besoin d'autres pour exister. Dans l'ensemble, la série est assez drôle, avec quelques vraiment bonnes répliques. Les effets spéciaux sont plutôt convaincants. Malgré des personnages principaux agaçants, c'est une série que j'ai fini par vraiment apprécier.


Sinon, grâce à la série, j'ai vachement enrichi mon vocabulaire nolife. PK, reroll, tanker, camper, AFK..., je maîtrise.
epanorthose: (Default)
Bon.

Si la websérie sur les Super-Vilains, The Flander's Company, vous tente moyen, je peux vous renvoyer vers la websérie sur les voyages dans le temps et les paradoxes temporels, Le Visiteur du futur. Différemment drôle (ça ne joue pas sur le multiréférençage), mais bien fichue et d'une réalisation plutôt réussie étant donné le petit budget du genre.

Raphaël, un post-ado pas encore adulte, se fait stalker par un type atteint du syndrome de Trunks (mais fringué comme Chase des Runaways). Le Visiteur du futurs surgit à longueur de temps dans le quotidien banal, ordinaire et monotone de Raphaël lui hurlant de ne pas jeter cette canette, de ne pas manger cette part de pizza, de ne pas sortir avec cette fille, parce que sinon voilà ce qui va se passer... Généralement, ce qui va se passer est apocalyptique, effet papillon garanti ! Le Visiteur est pourchassé par la Brigade du Temps et Raphaël, coincé entre la roche et l'enclume, ne sait plus trop où donner de la tête.

Bonus factor : les acteurs sont jolis à regarder et se débrouillent presque bien.

Et sinon, y a des zombies...
epanorthose: (H: looking for trouble)
J'enchaîne les épisodes de Flander's Company sans trop quoi savoir vraiment en penser. C'est fun, mais pas toujours bien maîtrisé, que ce soit dans le jeu des acteurs, la mise en scène ou la gestion des effets spéciaux (sans parler des problèmes techniques !).

Et puis il y a l'épisode 301, the obligatory musical episode. Alors, là, bien sûr, si on me prend par les sentiments et les chansons.

Flander's Company est une websérie qui raconte le quotidien d'employés d'une entreprise spécialisée dans le recrutement de Super-Vilains. L'idée est que ce qui fait la classe d'un Héros, ce n'est pas le costume, pas le super-pouvoir, mais sa Nemesis. La Flander's Company recrute des Super-Vilains, novices ou confirmés, les entraîne, les remet à niveau, les fournit en armes, leur trouve des missions, etc.

Dis comme ça, le boulot a l'air passionnant, mais au final pour les employés c'est un job d'entreprise comme un autre. On suit en particulier le quotidien de Kurtzmann, DRH de la boîte et chargé de faire le tri dans les candidatures spontanées. On peut dire qu'il en voit du blaireau s'asseoir à son bureau. Un brin névrosé, pas très patient, il carbure au café et à l'humiliation. Caleb est le scientifique de l'entreprise. Un genre de M. Sauf qu'il ne fout quasiment jamais rien à part faire le pied de grue devant la machine à café. Dr Parker est le psy, un genre débonnaire et bon vivant. Cindy (mais elle veut qu'on l'appelle Freya) est une ado de seize ans qui adore faire usage de sa hache. Comme elle est la nièce du patron faut faire avec. Le patron, c'est Mr Trueman. Lui, ce qui l'intéresse c'est le pognon. Au contraire de ses employés, il n'a aucun pouvoir (mais il conçoit des plans), ce dont il discute parfois avec Lex. Lex Luthor.

En super-guest-star, vous pourrez croiser Captain America, Harry Potter Henry Potier, Seya, Végéta et d'autres...


PS : La saison 3 s'annonce plus riche en super-guests et en extérieur. Fun !

PPS : En fait, la saison 3, elle est totalement épique. Et y a un fracking beau gosse !! Mais il joue comme une taupe paralytique. Mais il est méga beau gosse !
epanorthose: (Ø: he's a pirate)
Vous savez que vous n'êtes pas dans le coup quand...

... Quand vous n'arrêtez pas d'entendre parler d'un certain Justin Bieber et que vous n'avez aucune idée de qui peut bien être ce type.

Cependant, grâce au Petit Journal, je sais quand même qu'il a une coupe Mèche-Emo. Je suppose que ça veut dire que je ne suis pas totalement à côté de la plaque. Juste sur le bord.

Chaîne YouTube avec une fille trop cool que t'aimerais trop l'avoir dans tes amis : CommunityChannel

Baston !

Oct. 12th, 2010 01:09 pm
epanorthose: (H: so not impressed)
Y a de la pub sur Deezer !

T'écoutes peinard ton album et, entre deux chansons, on te balance une pub. Tiens prends-toi ça dans les oreilles !
Pousseront-ils le vice à les mettre pendant les chansons la prochaine fois ?
epanorthose: (Default)
Parce que, comme 11, j'aime bien le bruit d'aspirateur asthamatique que fait le Tardis quand il se pose, ça faisait longtemps que je voulais récupérer une version MP3 de ce bruitage.

J'ai cru que j'allais devoir faire des manip' compliquées et casse-doigts. Sortir Windows Media Player qui affectionne tant planter. Copier/Coller/Découper/Convertir. Vraiment une plaie qui m'harrassait d'avance. Et c'est alors que la lumière vint.

A tout hasard, je demandais à Google s'il avait une bonne adresse pour m'éviter tout ce travail fastidieux. Et voilà qu'au détour d'un commentaire sur une communauté où un fan se posait la même question, j'apprends que la BBC distribue quelques sons emblématiques des trois premières saisons en toute gratuité.

La vie est belle !

Et mon téléphone, à défaut d'être sonic, a été totalement Doctorwhoisé. Il exterminate, n'est pas amused et demande où est sa mummy.


--------
[edit] Je regarde "the impossible planet" et, je n'avais jamais percuté, mais cet épisode permet totalement de faire un cross-over avec SPN ! La possession par une entité démoniaque, les yeux rouges, le contrôle sur les faibles et l'accès aux pensées pas cool des personnages alentours. Surtout que depuis le début de l'épisode, je trouve des airs de ressemblance entre le vaisseau du Big Bad Cornu et le vaisseau transitoire de Lulu.
epanorthose: (P: the magnificent Dean)
Je ne sais pas si j'ai fait une super ou une terrible découverte... En tout cas, j'ai trouvé dans une des circonvolution cérébrale de cet affreux et diabolique Internet, l'antre du casse-tronche.

Je viens de passer une petite demi-heure à tourner dans tous les sens ces jolies petites leds pour qu'elles tiennent toutes sans dépasser ni se toucher dans le rectangle.

Je sens que, dorénavant, je vais pouvoir procrastiner intelligent. Mieux qu'organiser ma bibliothèque iTunes.


PS : je suis venue à bout de l'affreux cube faussement en 3D.
...
J'avoue, sur un ou deux trajets, j'ai jeté un coup d'oeil à la soluce.
epanorthose: (H: arggrr)
Je bloque au niveau 16 de ce foutu casse-tête.

(oui, je me suis dit que quitte à me casser la tête autant le faire pour d'un peu plus vrai !)

Profile

epanorthose: (Default)
epanorthose

March 2016

S M T W T F S
  12345
678 9101112
13141516171819
20212223242526
27 28293031  

Syndicate

RSS Atom

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Sep. 22nd, 2017 08:34 pm
Powered by Dreamwidth Studios