epanorthose: (P: Toothless)
En ce moment, sur Orange ciné série, ils passent un cycle "teen musical". Probablement pour accompagner la diffusion de la saison 1 de Glee (Orange ciné série a une programmation pas trop dégueu soit dit en passant).

J'ai finalement vu Fame. Oui, je sais, il m'en aura fallu du temps pour voir ce film culte. Je me souviens vaguement que lorsque j'étais petite, la série était diffusée. Mais j'étais trop petite pour m'y intéresser. Je courais encore dans les pas des Chevaliers du Zodiaque ou de Creamy.

J'ai également regardé Dancing girls, un genre de Flashdance in modern sauce. J'ai revu le premier film de la trilogie du rideau rouge de Baz Luhrmann : Strictly Balroom. J'ai enchaîné sur Bandslam avec Vanessa Hudgens et d'autres pseudo teens qui chantent/dansent.

Et maintenant, j'ai un peu envie de faire comme 11 et m'agiter dans tous les sens au son d'une musique bien commerciale.

En parlant d'Eleven...

DW 513 : des réactions désordonnées )
epanorthose: (Ø: vers l'infini et au-delà)
So, DW 512...
Un avis premier jet, pas forcément très bien écrit, nécessairement très biaisé...

Read more... )

Found

May. 24th, 2010 08:53 pm
epanorthose: (H: made of awesome)
Voilà. Lost, c'est fini.

Je n'ai pas ardemment suivi cette série. La saison 1 m'avait prise aux tripes, fait pétocher comme une petite fille à qui on raconte La Chèvre de monsieur Seguin, fait rêver, fait douter. Et puis en saison 2, Ana Lucia et sa clique m'ont fait lâcher la corde. Et je ne l'ai jamais réellement reprise. J'ai fait des tentatives régulières en début et en fin de saisons. Y a eu des très hauts, des très bas et des "bouaifs". Mais c'était quand même une putain de série qui déboîtait un peu des autres qui ne savent que raconter la vie de flics ou de médecins ou de lycéens en mal d'amour.

Je retiendrai de ce final beaucoup d'émotions, un dénouement un peu facile, mais vraiment beaucoup d'émotions. Cela m'a pris à la gorge une ou deux fois. Et on doit pour cela rendre justice aux acteurs qui ont vraiment su jouer le ton juste.

Lost, une putain de série.
epanorthose: (Default)
OK. J'avais dit que je recommencerais à écrire de vrais reviews.

J'en avais parlé en tout cas. Des reviews claires, ordonnées, organisées, argumentées...

Mais comment voulez-vous que je fasse quelque chose de réfléchi et de posé et d'articulé quand les scénaristes nous offrent un épisode aussi épique que "Hammer of the Gods". And I mean epic. Textbook epic. Je veux dire artistotélicien épique.

L'épisode n'est pas exempt de défauts (et y a un truc bizarre à un moment...), mais il est riche, mythologique. Textbook mythologic. Drôle, émouvant.

Grand.
epanorthose: (P: Cameron)
Aujourd'hui, pas de review sur le dernier épisode de SPN.

Parce que, putain de bordel de dieu !, ça pue la misogynie un peu trop fort. Et de fait, je sympathise zéro pointé sur Dean. Juste envie de lui gueuler "connard !". Juste envie d'envoyer plein de hatemails aux scénaristes.

Donc pas de review ! Juste beaucoup d'énervement.

Purée ! Cinq saisons et on en est encore là ! La maman et la putain. Quelle bande de cons !
epanorthose: (H: life is hard)
Ce qui est magnifique avec Supernatural, c'est que chaque fois que vous pensez qu'ils ont atteint le summum du crabouillage de coeur, ils repilent un petit coup. Et vos yeux ne peuvent même plus pleurer parce qu'ils sont asséchés.
Si vous n'étiez pas au courant, SPN, en fait, c'est un drama. Un gros drama familial qui n'a rien, mais alors rien de rien, à envier à Grey's Anatomy ou même à Party of five.
La scène finale du 516 m'a juste pilé le coeur en poussière de verre. Juste comme ça, pour dire au passage toute ma détresse.
Dean, si c'était possible, je te choperais et te ferais le câlin le plus enrobant de toute l'histoire des calins. Et je n'essaierais même pas de te rouler un gadin. Pas que je n'en aurais pas envie ! Juste que ce ne serait pas le moment et qu'il ne s'agirait pas de ça.
epanorthose: (Default)
- Doctor Who. Epic doom. Check.
- Supernatural. Epic doom. Check.

Vous vous souvenez de l'époque où regarder ces séries c'était a lot of fun and a bit angsty ? Whaaat a long time ago !

Bon, où j'ai foutu le côte d'or, moi ? J'ai besoin de magnésium, là.

*va se refugier bien loin sous sa couette*
epanorthose: (Default)
Je ne regarde pas l'épisode maintenant, pas dans l'urgence entre une préparation de cours et un départ anxieux pour le boulot. SPN mérite plus que ça. Mais je viens, comme à chaque fois, de jeter un coup d'oeil aux premières minutes de l'épisode. Et... Juste fangasme.

Total fangasme en découvrant quel acteur incarnait un certain démon très british. Kripke laisse-moi t'embrasser sur les deux joues. Je ne sais pas où tu vas mener ce personnage et cet acteur, mais leur simple présence conjointe à l'écran dans l'univers de ta série me donne envie de te faire des cookies jusqu'à la fin des temps. Et même au-delà.



Peut-être qu'à l'occasion, je dirais quelques mots sur le dernier DW. Peut-être. Mais je ne suis pas certaine d'avoir plus à dire que tout ce qui a été dit.

Profile

epanorthose: (Default)
epanorthose

March 2016

S M T W T F S
  12345
678 9101112
13141516171819
20212223242526
27 28293031  

Syndicate

RSS Atom

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Sep. 22nd, 2017 08:37 pm
Powered by Dreamwidth Studios