epanorthose: (H: not pleased)
J'essaie de lire quelques fics Glass Mask. Y en n'a pas beaucoup. Mais que ce soit en français ou en anglais, c'est juste désespérant. J'avais fini par oublier que les mauvaises fics existaient. La caractérisation est souvent catastrophique. Ca va de "out of character" en "WTF ?". L'écriture est à se fracasser le crâne à coups de théière. Les choix narratifs changent de chapitre en chapitre : un coup narrateur extérieur, un coup narrateur intérieur. L'auteur intervient pour faire des commentaires. Y a du japonais qui traîne ici ou là. Je n'avais pas lu de mauvaises fics depuis un sacré paquet d'années. Tous mes systèmes de défense sont obsolètes. I hurt.

Apparemment, le fandom est plus vivace en italien. Damn ! Que n'ai-je choisi une troisième langue au lycée.
epanorthose: (H | :D)
Je crois qu'on appelle cela une perle :
and I hear Katniss's smile, though it has no sound
epanorthose: (H: not pleased)
Hier soir, j'ai bossé jusqu'à 3h du mat'. Flaubert, l'auteur qui a tellement bossé ses phrases que tu passes des heures à tout décortiquer. Mes élèves me demandent si vraiment il a pensé à tout ça. Question classique. Ce à quoi je réponds : "c'est Flaubert, bien sûr qu'il a pensé à tout ça !" Ce type était un taré. Mais le genre de taré intersidéral. Il pouvait passer une journée sur une phrase. UNE phrase. Il lui a fallu trois ans pour écrire le seconde partie du roman. Cinq en tout. Oui, mes chers élèves, il a pensé à tout ça et plus encore. Ce type là ne vivait que pour écrire des phrases parfaites. Il faisait chier ses potes en leur imposant une lecture à voix haute de ses bouquins. Une lecture à voix haute de L'Education sentimentale, je ne sais pas si vous mesurez l'épreuve ! Le test ultime de l'amitié ! A côté Maupassant est vachement plus fun à aborder avec les élèves de seconde : il se tapait des putes, faisait des paris pour déterminer combien il pouvait s'en enfiler en je-ne-sais-plus-combien-de-temps et il a fini par se choper la syphilis ce qui l'a rendu taré. Et suicidaire. En pendant ce temps, Flaubert bossait en Normandie. Sur une phrase.

A la base, je ne voulais pas parler du Obi-Wan et du Anakin de la littérature française.

A la base, je voulais parler de mes incursions prolongées dans le magnifique fandom de Hunger Games. Parce qu'hier, à trois heures du mat', la cervelle liquéfiée, je me suis dit que j'allais lire quelques fics Peeta/Katniss.

Mauvaise idée.

L'autre clan des fikeurs de HG - spoiler sur la trilogie. )

Ma question est maintenant la suivante : existe-t-il des auteurs de fics de Hunger Games qui se situent au milieu de ces deux clans. Genre qui ne chargent pas la mule mais n'oublie pas non plus qu'il y a des blessures à panser et soigner et des vies à reconstruire ? Si oui, ils sont où ?
epanorthose: (H: you've been psyched !)
En surfant sur Goodreads, j'ai découvert qu'un des ebooks les plus téléchargés était James Potter and the Hall of Elder's Crossing.

James Potter comme le fils aîné de Harry Potter.

Non, Rowling n'a pas repris le clavier et oublié de nous l'annoncer en grandes pompes et escarpins Louboutin. Il s'agit d'une série fanmade de trois histoires mettant en vedette le premier fils de Harry. Une fanfiction, donc. Avec un site, une petite animation pour présenter le dernier opus écrit (tome 3) et les trois tomes illustrés en format .pdf. Et une entrée sur Goodreads.

Sérieux. La fanfiction qui rend jalouse toutes les autres fanfictions.

...

(Une entrée sur Goodreads, quoi !)
epanorthose: (P: the magnificent Dean)
-« Un rendez-vous au ciné avec Séverus contre le clébard. »Proposa Lucius.

Cela fait quelques tentatives écrites par [livejournal.com profile] taraxacumoff que je lis, amusée, mais la réplique de Lucius a déclenché un véritable fou rire.

18 tentatives et quelques bis raconte les essais foireux, manqués, ratés du mirifique trio Lucius, Severus, Draco pour sortir Sirius de l'arche. C'était ça ou Azkaban. Voire pire. Ce fut donc "ça". Entre incompétence, malchance, déveine et mauvais hasard, les échecs s'accumulent. Le texte n'est pas dénué d'un certain humour (j'ai envie de dire qu'il y a une certaine influence pratchettienne, mais je ne suis pas experte), les chapitres sont courts. Un texte qui convient tout à fait à une fin de mercredi.


bonus point : y a des mots tout vieux, tout beaux.
exemple : "godelureau".
epanorthose: (H: :))
Why, oh why a-t-il fallu autant de temps pour que j'entende parler de cette fic ?



Les jumeaux ont lancé un pari à la con sous serment magique et maintenant toute l'équipe de Quidditch de Gryffondor doit jouer le prochain match de Quidditch (contre les Slyth) à poil. Une conversation par MMail (Magic Mail) s'ensuit. On fait monter les paris, les profs ne savent pas comment gérer la situation, le fan club de Harry s'est lancé dans la vente d'un calendrier dénudé illustré par des photos volées, Sirius et Remus tentent d'aider Harry... Quant à Harry, il propose à Voldemort de rejoindre ses forces. Ca déraille grave à Poudlard.

Merci à [livejournal.com profile] alanachantelune et [livejournal.com profile] alixe75 d'avoir attiré mon attention sur cette bonne tranche de rire.

*retourne lire la fic*
epanorthose: (Ø: reading is sexy)
Flûck. Je me suis fait eu !

Comme toujours, tout a commencé avec une fic. Une fic Grssk, en l'occurence, plutôt bien écrite en sus. (Très bonne restitution de la personnalité de Cappie). Curiosité éveillée, j'ai visité le profil de l'auteur. Et en moins de temps qu'il en faut pour dire "Zibidipeste", je me suis retrouvée coincée dans un fandom de la honte (Non, je n'écrirai pas le titre).

Je sais que je devrais y mettre un terme, mais je m'enfile goulûment les chapitres comme du chocolat Côte d'Or.

Et comme si ça ne suffisait pas, voilà que je me mets à envisager de me plonger un peu plus sérieusement dans le canon. La dernière fois que j'ai fait ça, je me suis retrouvée à regarder Dark Angel !

Des fois, c'est 'achement pas facile d'être pétrie de midinetterie. Sérieux.


→ l'idée importante de cette entrée est que si vous avez envie de lire une fic Grssk plutôt bien écrite, IC et qui n'implique pas une grossesse non désirée (le ressort scénaristique qui m'énerve le plus en ce moment), je vous conseille Woes of Adulthood de MiHnn.

Fourteen

Jan. 14th, 2010 12:39 am
epanorthose: (H | made of awesome)
OK. J'ai menti. De toute évidence. A l'époque, je ne savais pas que je mentirais. Mais le résultat est le même : j'ai dit une chose et la réalité est autre. Ergo, mensonge.

J'ai menti en disant que je n'avais pas besoin de lire des fics Doctor Who en général et Doctor/Rose en particulier. Parce que je ne vois pas comment une fic pourrait s'élever au niveau d'awesomness de la série, parce que le Doctor c'est Eccleston et Tennant et que si ce n'est pas eux, je n'entends pas le Docteur dans ma tête. Rose, si elle n'existait que sur le papier, il n'est pas certain qu'elle m'aurait totalement convaincue. Incarnée par Piper, j'en suis totalement amoureuse. Tout simplement.

Et puis parce qu'aucune fic ne peut réparer ce qui a été effroyablement brisé à la fin de la saison 4. Mes fics, je les aime quand elles s'insèrent dans une brèche du canon, pas quand elles l'envoient paître. Je dirais même que je ne les aime pas du tout ainsi. Et aucune fic ne peut arranger ça.

Du moins, je le croyais. Parce qu'un fikeur a eu une idée, simplissime et pourtant brillante. Et si 10.5 n'était pas du tout 10.5 mais 14 ? Fantastic ! Et tout d'un coup, tout devient supportable et même super méga cool.

Et le truc le plus fabuleux, c'est que c'est partie d'une idée, d'un drabble et ça a engendré une communauté, un 14verse : [livejournal.com profile] one_more_run.


Je fais cette entrée avant d'avoir jeté un oeil à la communauté et à ses productions. Parce que j'ai peur de découvrir que c'est tout naze en fait. Je ne veux pas d'un effet soufflet sans vahiné, alors que je viens enfin de trouver un moyen (illusoire) de faire la paix avec cet affreux final.

*soupir*

Nov. 23rd, 2009 12:48 am
epanorthose: (Default)
J'ai envie de lire des fics Dark ANgel. Max/Alec, of course. Novembre oblige. Et je n'ai pas du tout envie de préparer mes cours pour demain. Je devais corriger également. Je ne l'ai pas fait. Flemme totale.
C'est quelque peu la pénurie en ce moment dans le fandom DA. Résultat, j'essaie de replonger du côté des fics Charmed, centrées sur Chris. Mais c'est un peu la misère également.
Je sais que les frangines ne sont pas fufutes dans la série, mais les auteurs pourraient faire des efforts pour les dégodicher un peu. Non, parce qu'être connes à ce point, ce n'est même plus drôle.

Je contextualise. Les frangines visitent les souvenirs de Chris, histoire de voir si elles peuvent lui faire confiance ou pas. Elles tombent sur le moment où evil!Wyatt affronte sa cousine, Penny, qui est aussi la meilleure amie de Chris dans la fic.

“I want your loyalty, Penny. Of the Halliwell children, the three with the power to carry on the legacy of the Charmed Ones — you are one of them. Your magic is impressive, if not as powerful as my own.”
Penny sneered at him despite her tears, pain, and despair. “I guess that means you’re one of them too, huh?”
“Naturally,” Wyatt replied.

“And who’s the other one?”
“My brother, of course,” Wyatt answered without hesitation. “His power is second only to my own.” His brother — the words flashed a second memory though Leo’s mind. Another phrase Piper had said, another question she had asked Chris: how did Wyatt have a brother?
Surely Piper wouldn’t have a child with another man?
Leo didn’t really ponder the question. He couldn’t. His attention was too focused on his son — no, God, please, no — and his niece.
“He’ll never join you!” Penny spat viciously. “Chris will never join you, and neither will I! But we’ll find a way to defeat you — we will!” she let the threat linger in the air. It didn’t seem to affect Wyatt.
“My brother will join me,” Wyatt said breezily. “How could he not? He will see the light before the end. Everyone will, if they wish to live. Everyone. Chris included, and you too. Join me, Penny, join my forces, unite your powers with mine —” his eyes flashed again with a kind of sick excitement before he added contemptuously, “or die as weak as your precious baby sister.”
[...]
And what about Chris? Not only had the young witch been telling the truth when he’d confessed what would happen to Wyatt, but it was obvious that Wyatt and Chris were friends of some sort.

Je sais que Wyatt ne dit pas "my brother Chris will join me" mais je pensais que c'était quand même assez clair : Chris = my brother. C'est de la cohérence de texte de base, une bête et méchante progression à thème constant. Oh, il y a une petite difficulté : une reprise nominale. Mais quand même !
Et puis, à la fin, ça en devient insultant pour le lecteur. Vraiment, je me sens insultée.

Profile

epanorthose: (Default)
epanorthose

March 2016

S M T W T F S
  12345
678 9101112
13141516171819
20212223242526
27 28293031  

Syndicate

RSS Atom

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Sep. 23rd, 2017 04:19 pm
Powered by Dreamwidth Studios