Mar. 9th, 2016

epanorthose: (H: BAMF)
J'ai fini de regarder SW: The Clone Wars. J'ai le coeur en charpie. D'autant plus en charpie que j'ai enfin revu l'épisode 3. Comment vous expliquer à quel point toute cette histoire me dévaste ? Comment vous dire que je suis écrabouillée par le regret. Le regret in story mais aussi le regret meta story.

"In story", parce que comme je le disais dans une entrée précédente, me voilà totalement gagnée à la cause d'Anakin. Je n'ai jamais détesté Anakin. Si le jeu approximatif de Christensen m'a toujours fait sourire, je ne lui en ai jamais tenu rigueur. Je ne l'ai jamais rendu responsable de la prélogie (qu'on ne peut plus trop appeler maintenant "la nouvelle trilogie"). Et puis SW:the CW arrive et propose un portrait vraiment intéressant, vraiment nuancé d'Anakin. Il est à la fois un gros con et à la fois hyper attachant. Il est con avec Padmé, mari jaloux, il veut contrôler ses faits et gestes sous prétexte de la protéger. Il est attachant de l'affection qu'il porte à Ahsoka, sa padawan. Il est imbu de sa personne et drôle. Il est un Jedi impressionnant et pas toujours très dégourdi. Anakin est mon "problematic fave" comme dirait tumblr.

Mais aussi "meta story" parce que quand je vois l'univers, les personnages, les problématiques que proposent la série, je regrette encore plus les maladresse de la prélogie. Rien que l'ordre 66 ! La série montre que les clones participent involontairement au massacre de Jedi : ils ont une puce implanter dans le cerveau qui, une fois activée, prend le contrôle de leurs actions. Et quand tu regrardes l'épisode 3, t'as l'impression qu'ils ont toujours été au courant de cet ordre 66, qu'ils ont toujours su qu'ils allaient devoir massacrer les Jedi, leurs généraux. Or, avec la série dans l'oeil, tu sais qu'ils n'ont jamais rien su. Que quelques uns ont même essayé d'échapper à cette puce. Et en sont morts. Tu sais que cette puce, c'est la fin de leur libre arbitre, la fin de leur personnalité, de leur individualité. Comment vous dire à quel point j'ai été gagnée à la cause des clones ? Comment vous dire que l'épisode qui m'a le plus retournée, qui m'a mis les larmes aux yeux et fait hyperventiler, c'est celui qui raconte leur massacre. Celui qui les montre comme chair à canon, où on nie leur courage, leur loyauté, leur individualité, leur inventivité. Mais d'une manière générale, à partir de la saison 3, votre coeur va souvent saigner. C'est la guerre, ma bonne dame et on n'épargne personne. Trahison, meurtre, massacre, sacrifice, ironie tragique, implacable destinée. Rien ne vous sera épargné. Alors oui, quand je vois la qualité de The Clone wars, je regrette un peu que la prélogie n'ait pas été de la même facture. Tout n'est pas à jeter dans cette prélogie, mais il est si facile imaginer que ça aurait pu être tellement mieux. En même temps, c'est peut-être tant mieux : mon âme n'aurait pas tenu une telle émotion si rondement menée.

Je viens de revoir la série Clone Wars, version 2003. L'animation est beaucoup plus sommaire. Il y a un peu d'humour mais là aussi, immanquablement, on bascule dans le tragique et la violoence. Quelques très bonnes scènes à souligner. En particiler le combat entre Anakin et Asajj Ventress. Ou bien celui du rêve prophétique qui a l'air de raconter l'histoire du peuple qu'Anakin doit sauver mais qui raconte en fait la destinée d'Anakin.

Alors oui, je me projette dans des histoires. Des UA où tout n'aurait pas aussi mal tourné. Des compléments où Luke et Leia apprennent qui est leur mère. Vont sur Naboo. Découvrent à travers les bip-bip de R2 l'histoire de leurs parents. Clone Wars (2003) fait de R2 le cadeau de Padmé à Anakin pour le féliciter de son accession au titre de chevalier Jedi. Tu m'étonnes qu'Anakin y soit si attaché dans Clone wars (2008). Si on l'écoutait, quelles histoires ce petit droïde pourrait raconter !

J'ai envie d'histoires où les jumeaux passent du temps ensemble, où ils apprent à se connaître, où Luke initie sa soeur aux voies de la Force ce qui lui permettra de converser avec Obi-Wan (justifiant ainsi le nom qu'elle donne à son fils...) et surtout avec son père. J'adore voir dans les jumeaux les traits de caractère de leurs parents et leur façon d'affronter les problèmes. Luke est peut-être le Jedi et Leia la politicienne, je ne peux pas m'empêcher de voir la bonté de Padmé dans Luke et la détermination d'Anakin dans Leia.

Star Wars, comme ça fait du bien de te retrouver, de me plonger une nouvelle fois dans ton univers, songer de nouveau à ces Atrides des étoiles... J'attends avec impatience de pouvoir de nouveau voir l'épisode 7. J'attends décembre et l'épisode one-shot qui sent bon le marketing, mais je m'en contrefous en fait. Star Wars, I'm back.

Profile

epanorthose: (Default)
epanorthose

March 2016

S M T W T F S
  12345
678 9101112
13141516171819
20212223242526
27 28293031  

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Sep. 23rd, 2017 04:17 pm
Powered by Dreamwidth Studios